A Roland Garros, Hugo Gaston sans pression avant un troisième tour face à Stanislas Wawrinka

Il reste le dernier représentant masculin du tennis français au tournoi de Roland-Garros. A tout juste 20 ans, Le Toulousain Hugo Gaston se retrouve presque malgré lui sous les projecteurs avant d'affronter au troisème tour le suisse Stanislas Wawrinka.

Hugo Gaston lors du 2ème tour de Roland Garros
Hugo Gaston lors du 2ème tour de Roland Garros © MAXPPP
Le Toulousain Hugo Gaston trace sa route, en toute humilité, en toute discretion. Une route qui l'a mené des courts de tennis de Fonsorbes, en Haute-Garonne, dès l'âge de 6 ans, à la terre battue parisienne de Roland Garros. Un tournoi qu'il abordait cette année pour la première fois sans passer par les qualifications, en pointant en début de tournoi à la 239ème place du classement mondial. Le gaucher, admirateur de Nadal, a fêté ses 20 ans deux jours avant son entrée dans la compétition. Avec en cadeau, un tirage au sort plutôt favorable qui lui avait permis d'éliminer le français Maxime Janvier, et de décrocher ainsi sa première victoire dans un tournoi du Grand Chelem.

"Il est arrivé à Paris un peu revanchard après un début de saison sur terre battue qui n'avait pas été très bon. Il a mis du volume, de la qualité et de l'implication dans ses entraînements pour monter en puissance, deux semaines avant le début du tournoi."

Marc Barbier, entraîneur d'Hugo Gaston

Une préparation physique intense avant Roland-Garros

Vers la mi-septembre, à la Ligue de Tennis de Balma, en banlieue toulousaine, Hugo Gaston a enchaîné les séances "musclées" sous l'oeil de son préparateur physique Kevin Blandy. 6 heures par jour en moyenne, pour être "en canne" avant Roland-Garros. Un travail qui a payé lors de son entrée dans la compétition, avec une victoire en 3 sets contre le français Maxime Janvier. Et qui lui aura permis de tenir le choc lors du deuxième tour face au Japonais Yoshihito Nishioka, 52 ème joueur mondial (victoire en 4 sets 6-4, 7-6, 3-6, 6-2).

Avec ce parcours, le joueur licencié au Blagnac Tennis Club se retrouve virtuellement 197ème au classement ATP, gagnant plus de 40 places.  Le vainqueur des J.O de la Jeunesse et numéro 2 mondial junior en 2018 devient aussi le dernier représentant masculin du tennis français de ce Roland-Garros 2020.
 

"C'est une énorme surprise, le mot est faible de se dire qu'il est le dernier représentant français du tournoi, pour nous c'est presque irréel. Mais on continue notre parcours en se détachant de ce constat, sans se mettre la pression. C'est déjà compliqué de gérer un tournoi, une carrière. On n'a pas le poids du tennis français sur les épaules. En tant qu'entraîneur fédéral, j'aurais évidemment préféré qu'on retrouve 7 ou 8 joueurs français pour le 3ème tour..."

Marc Barbier, entraîneur d'Hugo Gaston



Au prochain tour, Hugo Gaston espère déjouer les pronostics. Le joueur au gabarit moins haut perché (1m72) que la moyenne de ses collègues du circuit affrontera demain vendredi 2 octobre un "géant" du tennis. Le Suisse Stanislas Wawrinka, trois tournois du Grand Chelem sur le C.V, vainqueur de Roland-Garros en 2015, finaliste en 2017.
 

"On ne va pas fanfaronner en disant qu'on a nos chances, mais un match de tennis, ça se joue...Il faudra qu'Hugo profite de toutes les secondes passées sur le terrain face à ce monument du tennis, qu'il admire et respecte. Je suis sûr que cette rencontre va participer à la construction de son avenir de joueur".

Marc Barbier

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roland-garros sport tennis