Toulouse : 160 salariés au chômage technique après l'incendie d'un entrepôt de l'entreprise solidaire Envie

Ravagé par un important incendie samedi 14 novembre, à Portet-sur-Garonne, le site d'Envie est toujours sous surveillance ce lundi. Les 160 salariés de cette entreprise solidaire spécialisée dans le recyclage d'électro-ménager se retrouvent privés d'emploi.

Situé à Portet-sur-Garonne, l'entrepôt de l'entreprise solidaire Envie a été la proie d'un violent incendie, samedi 14 novembre 2020.
Situé à Portet-sur-Garonne, l'entrepôt de l'entreprise solidaire Envie a été la proie d'un violent incendie, samedi 14 novembre 2020. © O.Denoun / FTV
Deux jours après le violent incendie qui a ravagé l'un de ses entrepôts de recyclage d'équipements électro-ménagers, dans la zone d'activité du Bois-vert, à Portet-sur-Garonne, l'heure est au recensement des dégâts pour l'antenne toulousaine du réseau Envie. Ce lundi matin, des fumées s'échappent toujours au-dessus des bâtiments et les pompiers de la Haute-Garonne surveillent encore le site. Dans le même temps, un comité social et économique (CSE) extraordinaire doit se tenir ainsi qu'une réunion avec la direction régionale de l'environnement (DREAL) pour décider d'un plan de reprise de l'activité du site. En attendant, 160 salariés se retrouvent au chômage technique.

Une entreprise spécialisée dans la revalorisation

Spécialisée dans le recyclage d'appareils électro-ménagers, l'entreprise Envie collecte et recycle des déchets électriques et électroniques dans les déchetteries et chez les distributeurs de la Haute-Garonne et du Tarn-et-Garonne. Elle recycle notamment des écrans plats et remet aussi en état des petits appareils ménagers qui sont ensuite revendus entre 30 et 70% moins chers que leur prix d'origine. C'est dans son entrepôt de stockage de petits appareils que l'incendie s'est déclaré samedi, ravageant quelques 1 500 mètres de bâtiments et condamnant pour l'instant cette partie du site car son toit s'est effondré.
Le toit de l'entrepôt de stockage de petit électro-ménager de l'entreprise solidaire Envie s'est effondré dans l'incendie.
Le toit de l'entrepôt de stockage de petit électro-ménager de l'entreprise solidaire Envie s'est effondré dans l'incendie. © O.Dennoun / FTV
"Pour l'instant, l'ensemble des salariés sont arrêtés parce qu'on ne peut pas réintégrer les bureaux ni les ateliers" explique ce lundi Cindy Heronville, directrice des opérations d'Envie Toulouse. "On espère qu'une bonne partie pourra reprendre la semaine prochaine." 
Selon elle, seul l'outil de traitement des petits appareils ménagers est touché.

Le reste est à priori complètement intact. On va pouvoir continuer à collecter, traiter les écrans, une fois que les experts seront passés et dès qu'ils nous autoriseront à rentrer dans le bâtiment. Seule la cinquantaine de personnes qui travaille sur l'outil petit appareil ménager ne pourra pas reprendre.

Cindy Heronville, directrice des opérations chez Envie Toulouse

Une entreprise d'insertion professionnelle

Cet incendie est un coup dur pour Envie, qui est aussi une entreprise solidaire. Elle emploie et forme des demandeurs d'emploi de longue durée et des allocataires du RSA. "Le but, c'est de les faire accéder à un emploi durable à la sortie de chez nous" explique Cindy Heronville. 
Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie, pour déterminer les causes du sinistre.Voir ici le reportage de Régis Guillon et Olivier Denoun :
Toulouse : 160 salariés au chômage technique après l'incendie d'un entrepôt de l'entreprise solidaire Envie


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers économie social solidarité société environnement