Toulouse : la 3ème ligne de métro fera partie du plan de relance de l'État

Le ministre délégué aux transports l'a confirmé : la 3ème ligne de métro de Toulouse fera partie du plan de relance présenté par le gouvernement. Le montant n'est pas connu, mais Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, avait demandé 200 M€ de financement pour ce projet.
Le projet de 3ème ligne de métro à Toulouse doit coûter 2,7 milliards d'euros.
Le projet de 3ème ligne de métro à Toulouse doit coûter 2,7 milliards d'euros. © Patrick Lefevre/ MaxPPP
C'est confirmé par le Ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari : le projet de 3ème ligne de métro à Toulouse fera partie du plan de relance présenté par l'État, au même titre que le prolongement du RER parisien.
Dans un tweet, le maire de Toulouse confirme le choix du gouvernement, qui lui semble logique, selon ses déclarations à France 3 Occitanie.

Je vois dans le plan gouvernemental des orientations totalement en phase avec les finalités de notre projet, notamment 8,5 milliards consacrés aux « infrastructures de mobilité verte et du quotidien »

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse

Un budget de 2,7 milliards d'euros

Le plan de relance, d'une dotation globale de 100 milliards d'euros, prévoit de consacrer 11,5 milliards d'euros aux transports. La 3ème ligne de métro de Toulouse fera partie de ce financement, même si le montant n'a pas encore été dévoilé.  
Jean-Luc Moudenc avait demandé une participation de l'Etat de 200 millions d'euros (le budget global de la 3ème ligne est de 2,7 milliards d'euros).

Un financement jusque-là compliqué

Engagé en 2015, le projet de 3ème ligne a vu son tracé validé en 2018. En 2019, la chambre régionale des comptes avait émis des doutes sur le plan de financement de ce projet de 3ème ligne et avait dénoncé "un aléa fort sur le coût final."
Ce financement devrait encourager la réalisation de la 3ème ligne de métro, dont la mise en service est désormais prévue pour 2025.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie transports en commun transports urbains