Cet article date de plus de 4 ans

Toulouse : Un carnaval sous haute sécurité

La sixième édition du carnaval de Toulouse a lieu aujourd'hui 25 Mars. Un évènement festif mais empreint, cette année, d'une ambiance hautement sécuritaire. Etat d'urgence et plan vigipirate oblige, la manifestation est réduite à son minimum. 
Avant de défiler et de s'amuser déguiser, il faut.... se faire palper !
Comme pour la Fan Zone de l'Euro 2016 à Toulouse, les organisateurs du Carnaval de Toulouse ont été contraints à mettre en place un lourd dispositif de sécurité. 
A chacune des 4 entrées du carnaval, allées Jules Guesde, François Verdier, Paul Sabatier et au bout des allées Frédéric Mistral, il y aura des contrôles d'accès avec fouilles et palpations systématiques. Les bouteilles en verre, les objets tranchants, les pétards, les armes factices, les casques de moto et les sacs volumineux seront déposés à l'entrée.

Un parcours réduit 

Les chars défileront en effet sur un parcours restreint, de 800 mètres, entre le Grand-Rond, les allées Frédéric-Mistral et les allées Serge Ravanel. Une boucle fermée pour éviter que la foule ne s'éparpille trop dans les petites rues en cas d'incident. Le jardin des Plantes restera fermé jusqu'à demain dimanche. Des lignes de bus ont été déviées, la circulation et le stationnement interdits dans tout le périmètre. Ce qui a provoqué d'ailleurs de très gros embouteillages dans le quartier.

Forces de l'ordre et plots en béton

On notera cette année une présence importante des forces de l'ordre. Policiers nationaux, municipaux et militaires de Vigipirate seront positionnés tout le long du parcours.
Des plots en béton de chantier (identiques à ceux utilisés pour sécuriser la Fan Zone pendant l'Euro) ont été positionnés tout autour de la zone.

2 tonnes de confettis pour 50 000 visiteurs

C'est à 19h30 qu'une quarantaine de chars et 1 500 carnavaliers défileront.
A 22 heures, Monsieur Carnaval sera brûlé sur un bûcher géant. A partir de 23 h 30, le Collectif Culture Bar propose un ''After- Carnaval pour prolonger la fête.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture fêtes locales