Pour raisons de sécurité, le Carnaval de Toulouse 2017 réduit au strict minimum

Terminés le grand défilé dans les rues du centre-ville et les journées de fête précédant le grand jour ! La version 2017 sera plus qu'édulcorée avec un simple défilé le 25 mars autour du Grand Rond. Le tout pour des raisons de sécurité. 

Par Fabrice Valery

Ils étaient 80 000 l'an passé à accompagner les chars et Madame Carnaval à travers les rues de Toulouse du quartier Saint-Cyprien aux allées Jean-Jaurès. Combien seront-ils cette année à braver les mesures de sécurité pour assister au défilé qui se déroulera entre le Grand-Rond et les allées Frédéric Mistral ?

On n'appelle plus ça le Grand Défilé mais... l'espace Carnaval, un espace clos "doté d'un dispositif de sécurité renforcé" comme l'explique le comité d'organisation sur son site internet : contrôle d’accès avec fouilles et palpations à chaque entrée, un peu comme ce fut le cas pour la "fan zone" de l'Euro 2016, interdiction des bouteilles en verre, casques, objets tranchants, pétards, armes factices (!!!) et des sacs volumineux (10 litres maximum)...

Pour toutes ces raisons, les organisateurs demandent aux spectateurs de se présenter au moins une heure en avance en raison des longues files d'attentes prévues pour franchir les portes d'accès sécurisées.

Bref, l'esprit de fête et de liberté du carnaval pourra-t-il survivre entre les grilles d'un espace hyper-sécurisé ? La faute à qui ? A l'état d'urgence et à vigipirate !

Contrairement au Marché de Noël, lieu unique et jugé facilement sécurisable par les autorités, la longue déambulation dans les rues de Toulouse du cortège du carnaval a été estimée "à risques". La menace d'une annulation pure et simple de l'évènement a même été brandie.

Finalement, le carnaval sera réduit à sa plus simple expression le 25 mars, dans cet espace fermé et sécurisé. Les deux journées de fête précédant l'événement, le samedi 18 et le mercredi 22 sont purement et simplement annulées

Sur le même sujet

Les + Lus