• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : contre la hausse des tarifs “Y a pas d'arrangement“ organise une opération ”métro gratuit”

L'effigie de Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse métropole, accrochée sur les portiques du métro par les manifestants / © Pierre Colas
L'effigie de Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse métropole, accrochée sur les portiques du métro par les manifestants / © Pierre Colas

Des manifestants du collectif "Y a pas d'arrangement" ont organisé samedi à Toulouse une opération "Rentrée des classes" consistant à rendre le métro gratuit pour protester contre la fin du tarif unique de 10 € mensuels pour les jeunes dans les transports en commun de l'agglomération.

Par VA.


C'est la "rentrée des classes".

Du nom de code de l'opération coup de poing organisée samedi après-midi dans le métro toulousain par le collectif "Y a pas d'arrangement" regroupant notamment Attac 31, Droit au logement 31, la Coordination des intermittents et précaires ainsi que Nuit Debout Toulouse.

Plusieurs dizaines de manifestants ont investi la station Jean-Jaurès pour y rendre les accès gratuits pour voyageurs.
Le collectif "Y a pas d'arrangement" entendait ainsi protester contre les nouveaux tarifs dans les transports en commun de l'agglomération toulousaine. et notamment la fin du tarif unique de 10 € mensuels pour les jeunes et la fin de la gratuité totale pour les plus de 65 ans.

Particulièrement ciblé par les manifestants, le maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc, dont des portraits ont été accrochés aux portiques laissés grands ouverts pour laisser passer librement les voyageurs.


Sur le même sujet

Hérault : le massif de la Gardiole entre Montpellier et Sète menacé par un incendie, la SPA de Villeneuve évacuée

Les + Lus