Toulouse : disparition de l'encyclopédiste mondial du polar Claude Mesplède

Le grand spécialiste du polar Claude Mesplède est mort à l'âge de 80 ans / © DR
Le grand spécialiste du polar Claude Mesplède est mort à l'âge de 80 ans / © DR

Le grand spécialiste français du polar, auteur et critique littéraire, Claude Mesplède est mort ce jeudi à l'âge de 79 ans. Fondateur de l’association Toulouse Polars du Sud et de son festival, il avait notamment publié un "Dictionnaire des littératures policières", véritable bible du polar.

Par Vincent Albinet

"Il a donné ses lettres de noblesse au genre. C'est l'un des piliers de la maison polar" a réagi l'auteur de polars toulousain Pascal Dessaint après l'annonce du décès de Claude Mesplède.

Fondateur de l’association Toulouse Polars du Sud et de son festival, le grand spécialiste français du roman noir s'est éteint ce jeudi. Il allait avoir 80 ans.

"Il n'y a pas un endroit sur cette planète où un auteur de polar ne connaît pas Claude Mesplède", raconte encore Pascal Dessaint qui en avait fait un commissaire de police dans trois de ses romans se déroulant à Toulouse. 

Même le maître américain James Ellroy, avec qui il avait passé des vacances, avait incarné Claude Mesplède en un tueur à gages dans sa série Underworld USA.

C'est que Claude Mesplède avait un carnet d’adresses inépuisable, qui s’enrichissait à chaque festival auquel il était invité partout dans le monde.

Les deux tomes de son monumental "Dictionnaire des Littératures Policières" sont sur toutes les tables de nuit des amateurs d'un genre auquel Claude Mesplède a passionnément consacré sa vie.

Né en 1939 à Saint-Laurent-de-la-Prée (Charente-Maritime), Claude Mesplède a suivi des études secondaires au lycée Berthelot de Toulouse, avant de passer un CAP d’électricien en aéronautique et de travailler chez Air France, où il a occupé des fonctions syndicales locales puis nationales à la CGT.

Très tôt, il découvre le roman noir américain, et notamment "La Moisson rouge" de Dashiell Hammett. Un livre qui change son existence. En 1981, il débute une carrière de critique littéraire et devient conseiller littéraire de plusieurs maisons d'édition ainsi que directeur de collection.

Son premier ouvrage "Voyage au bout de la Noire" (1982) constitue le premier dictionnaire exhaustif sur la « Série noire ».

Vingt ans plus tard, il publie son "Dictionnaire des littératures policières", une somme de 2000 pages parue en 2003, rééditée en 2007, une œuvre sans équivalent qui aborde le genre littéraire dans tous ses aspects, à toutes les époques et à l’échelle universelle.

"Claude, il était généreux, il était humaniste, il aimait le polar dans toute sa diversité et n'avait pas de parti pris", témoigne Pascal Dessaint. "Mais plus que le livre et le polar, ce qu'il aimait avant tout c'était les écrivains de polar, ces drôles de bêtes".

Auteur et critique littéraire, Claude Mesplède était aussi depuis 1996 référent polar pour l'Encyclopædia Universalis.  

Membre de plusieurs jurys, il présidait à Toulouse où il habitait, celui des lecteurs de Quais du polar.

A Toulouse, mais aussi en France et dans le monde, la planète polar est en deuil.
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus