• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse - Espagne : à Saint-Béat le tunnel le plus souvent fermé de France a rouvert ce matin

Le tunnel de Saint-Béat, le plus fréquemment fermé de France. / © Marc Raturat/France 3 Occitanie
Le tunnel de Saint-Béat, le plus fréquemment fermé de France. / © Marc Raturat/France 3 Occitanie

Un mois en février-mars derniers; un jour par mois, obligatoirement; quelques heures entre mardi 17 et mercredi 18 septembre pour cause d'incident technique : les fermetures du nouveau tunnel routier de Saint-Béat ne se comptent plus 16 mois après sa mise en service. Usagers et riverains saturent.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

C'est une pièce importante pour la fluidification de la liaison entre Toulouse et l'Espagne, via la RN 125 : le tunnel routier de Saint-Béat devrait à terme (en 2024 ?) n'être qu'un élément de la nouvelle déviation, reliant le nouveau pont déjà construit sur la Garonne à 2 kilomètres de là, à la sortie du village de Saint-Béat.
Long de 1100 m, percé pour un coût total de 141 millions d'Euros, il a été ouvert à la circulation le 3 mai 2018... mais n'a pas cessé d'être fermé et rouvert depuis cette date.

De quelques heures à plusieurs semaines

Le durcissement de la règlementation, depuis l'incendie du tunnel du Mont Blanc, exige de telles précautions de sûreté, et d'aménagements techniques, que les causes d'incidents se sont multipliées. Cela provoque à chaque fois des fermetures à la circulation, pour des durées allant de quelques heures à plusieurs semaines.
 

La plus longue a eu lieu entre les mois de février et mars 2019, en pleine saison de ski : un comble ! Elle était dûe à la destruction - par acte de vandalisme - des capteurs de hauteur devant repérer les poids-lourds de plus de 4m30.

Notre tunnel est un joujou informatique qui fonctionne mal
se plaint Dominique Boutonnet, co-président de l'association Vivre en Vallée de Saint-Béat.

La dernière en date, mardi 17 à partir de 16H30, a été causée par une rupture de la liaison par fibre optique, qui sert à la transmission au poste de contrôle de Foix, des informations en provenance des équipements de sécurité.
La circulation n'a été rétablie que mercredi à 9H30 du matin.

Une déviation "arlésienne"

En prime, il manque 2,5 km de route entre le pont d'Arlos - achevé en 2016 - ce tunnel, et la sortie du village, ce qui aboutit à une situation ubuesque : les nombreux poids lourds, et les usagers ordinaires, doivent traverser une partie du centre du village après avoir emprunté ce tunnel... censé contourner le village justement.
 
Le tunnel de Saint-Béat est emprunté par de nombreux poids-lourds en direction de l'Espagne. / © Frédéric desse / France 3 Occitanie
Le tunnel de Saint-Béat est emprunté par de nombreux poids-lourds en direction de l'Espagne. / © Frédéric desse / France 3 Occitanie

Les riverains n'en tirent donc aucun bénéfice. Pire, les "feux intelligents" censés fluidifier le débouché du tunnel ont provoqué, pendant l'été, des bouchons s'étirant sur 5 km du fait de la forte fréquentation par les vacanciers.

Mettre plus d'une demi-heure pour allers de Fos à Saint-Béat, les gens rouspètent à la Mairie,
regrette Luce Lagacherie, la maire de Saint-Béat.

Le préfet de l'Ariège et la Direction des Routes du Sud-Ouest ont annoncé que tous ces problèmes seraient évoqués au cours du prochain Comité Annuel de Pilotage du tunnel, qui se réunira le mercredi 2 octobre prochain.

Sur le même sujet

Enquête ouverte à Port-Vendres : un site antique détruit par des travaux dans le port ?

Les + Lus