• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : fin d'une grève d'un mois au service de gynécologie de l'hôpital Purpan

© France 3
© France 3

Les infirmières et aides-soignantes de la consultation gynécologie de l'hôpital Purpan ont levé la grève qu'elles avaient débuté il y a un mois. Elles estiment avoir obtenu satisfaction sur leur revendications en matière de conditions de travail et de soins.

Par VA.

Il aura fallu un mois pour mettre fin à la grève des infirmières et aides-soignantes de la consultation gynécologie de l'hôpital Purpan.

Depuis le 13 octobre, elles se battaient pour l’amélioration de leurs conditions de travail et notamment le non-remplacement de 4 de leurs collègues en arrêt maladie, dont 3 pour burn out selon la CGT. 

Le protocole de sortie de grève prévoit notamment l'embauche d'une infirmière et d'une aide-soignate au 1er janvier prochain, le remplacement intégral des agents en arrêt maladie, l'acceptation des temps partiels demandés ainsi que l'affectation d'une cadre sur le service.

C’est une victoire pour elles, mais également pour tous les autres hospitaliers, qui y voient une lueur d’espoir. Quand on mène la bagarre jusqu’au bout, on peut gagner,

s'est félicité la CGT.

Le syndicat observe qu'au moment où "des cliniques privées rentrent cette semaine en grève, de nombreux services de l’hôpital public commencent eux aussi à relever la tête face à la dégradation de leurs conditions de travail". "Nous sommes maintenant en train de construire un mouvement", conclut la CGT.


Une nouvelle manifestation des personnels du secteur de la santé est prévue fin novembre dans les rues de Toulouse.


Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus