Toulouse : la collection d'un passionné de Tintin et d'Hergé vendue aux enchères

La vente aux enchères de 500 lots provenant de la collection d'un passionné d'Hergé et de son personnage fétiche Tintin se tiendra vendredi 24 septembre 2021, à l'hôtel des ventes Primardeco de Toulouse. Albums et objets en tout genre, estimés entre 10 et 4 000 euros.

"C'était un fou de Tintin et de son créateur Hergé. Un passionné, qui aimait accumuler". Jérôme de Colonges, le commissaire-priseur toulousain, s'est vu confier la vente aux enchères des 500 lots de la collection de Monsieur B. Ce dernier, d'origine belge (évidemment), résidait dans les Hautes-Pyrénées, près de Lannemezan. Aujourd'hui décédé, c'est sa veuve qui se sépare de sa collection, patiemment constituée pendant trente ans.

Monsieur B. n'était pas du milieu de la bande dessinée, ni même de l'art. Il était en revanche très admiratif de l'oeuvre d'Hergé, comme une majeure partie d'entre nous. Le slogan "Tintin, le journal des jeunes de 7 à 77 ans" n'a pas pris une ride, on lit encore les aventures du petit reporter et du capitaine Haddock dans le monde entier.

Une édition originale de 1936 du Lotus Bleu

La collection de Monsieur B. est assez hétéroclite. Il y a des albums bien sûr, comme cette première édition du Lotus Bleu, 1936, estimée entre 3 000 et 4 000 euros. Mais aussi des figurines, des boîtes à l'effigie des personnages, des pixies, des posters et... du papier peint (en quantité suffisante pour tapisser une pièce !).

Autre curiosité, comme l'annonce le catalogue, les cartes de voeux de toutes les années, dont la plupart sont signées par Hergé, comme celle pour l’expédition Antarctique de 1957-1958,  estimée entre 600 et 700€. Ainsi que de rares éditions du Petit Vingtième, le journal dans lequel écrivait le père de Tintin dans les années 30. Et tous les périodiques du Journal Tintin, depuis la première année de sa parution en 1946 jusqu’à la dernière, en juin 1988.  

Plus original encore, les amateurs trouveront aussi l’acte de vente du Château de Moulinsart (demeure du capitaine Haddock, très présente dans les albums de Tintin) du 26 et 27 septembre 1985, numéroté 114 sur une édition de 1000 destinées aux notaires (estimation entre 200 et 250€).

"Pour tous les publics"

"C'est une vente assez sympa", estime Jérôme de Colonges, "parce que Tintin intéresse tout le monde. Il y a un marché, c'est clair et là, il y en a pour tous les publics et toutes les bourses". 

500 lots, tous authentifiés par un expert, seront donc vendus aux enchères, vendredi 24 septembre 2021, à l'hôtel des ventes Primardeco, 14 rue du rempart Saint-Etienne, à partir de 14 heures. Ils seront visibles au préalable au même endroit, jeudi 23 de 14 heures à 18 heures et le vendredi matin, jour de la vente.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres idées de sorties sorties et loisirs