Toulouse : l'obligation du port du masque étendue à toute la ville à partir du 21 août

Devant la crainte d'une recrudescence des cas de contaminations au COVID-19, la ville de Toulouse et la préfecture de Haute-Garonne ont décidé d'étendre le port du masque obligatoire à toute la ville à compter du vendredi 21 août. C'est une première en France.
Vincent Caruel avait comme beaucoup de soignants regretté l'absence de masques en début de pandémie.
Vincent Caruel avait comme beaucoup de soignants regretté l'absence de masques en début de pandémie. © MAXPPP
Le port du masque devient obligatoire dans toute la ville à partir du 21 août, 7 heures du matin, en extérieur. La préfecture de Haute-Garonne, en concertation avec la Mairie de Toulouse et l'agence régionale de santé (ARS), ont dévoilé ce mercredi, les nouvelles mesures mises en place en raison de l'augmentation inquiétante du taux d'incidence (64,2 pour 100 000 la semaine dernière)  révélateur d'une évolution de l'épidémie. 

Le masque sera obligatoire pour les piétons, les cyclistes, les personnes circulant en cyclomoteurs, trottinettes, ou skate entre 7h et 3h du matin sous peine de devoir débourser 135 euros d'amende en cas de non-respect de ce nouvel arrêté. Dans les véhicules fermés, il est fortement recommandé de le porter, lors d'un déplacement avec des personnes en co-voiturage. La mesure concerne tous les publics à partir de 11 ans et sera mise en place pour 1 mois. Le but est de stabiliser et faire baisser ce fameux taux d'incidence.
  

"La densité de population et de rencontres justifie que la ville de Toulouse soit concernée par une telle mesure" selon le maire de la ville Jean-luc Moudenc.
 

"Il fallait envoyer un signal très fort"

Jean-Luc Moudenc

 


La première ville en France où le masque devient obligatoire 

En étendant le port du masque en extérieur, Toulouse devient la première métropôle du territoire à rendre la mesure obligatoire dans toute la ville. Jusqu'à présent les préfectures ou les municipalités, dont la ville rose, l'avaient limité à des secteurs où les rassemblements de foule ne permettaient pas de respecter la distanciation sociale de façon satisfaisante.
Des mesures sont également mises en place par la ville envers les jeunes, principal public concerné par l'évolution de l'épidémie. Notamment en matière de dépistage, en plus des drives installés en ville depuis quelques jours,  jeudi 20 août, place Saint-Pierre, un drive temporaire fonctionnera de 20h à 23h. 

Une situation sanitaire inquiétante

La circulation virale progresse partout en Haute-Garonne, mais elle est plus forte à Toulouse. Elle s'est accélérée ces derniers jours. Depuis la semaine dernière le seuil d'alerte de 50 pour 100 000 de taux d'incidence est dépassé. Il atteient 64,2 pour 100 000 la semaine dernière. La ville représente à elle seule plus de 55% des cas départementaux.
 

48h pour préparer la population

Les autorités attendent le 21 août afin d'informer correctement la population, des affichages seront notamment mis en place pour une meilleure appréhension de cette mesure qui concerne tous les quartiers de la ville rose. Le préfet invite les toulousains à respecter le port du masque et les contrôles seront renforcés. Chaque contravenant s'exposera à une amende de 135€. La répression sera plus sévère dans les zones ou le masque est obligatoire depuis le début du mois. 

Le 5 août dernier, la ville de Toulouse avait déjà identifié des zones stratégiques :les alentours du Bazacle, de la place Saint-Pierre, de la Daurade, la promenade Henri Martin. Les quais de la Garonne, côté centre-ville, si prisées par les Toulousains, notamment en soirée, devenaient ainsi accessibles uniquement aux personnes équipées d'un masque, entre midi et trois heures du matin.
Le reportage de Laurent Dubois et Thierry Villeger
 
Toulouse : l'obligation du port du masque étendue à toute la ville à partir du 21 août
Le Taux d'incidence

Définition
En épidémiologie, le taux d'incidence rapporte le nombre de nouveaux cas d'une pathologie observés pendant une période donnée - population incidente- à la population dont sont issus les cas (pendant cette même période)- population cible -. Il est un des critères les plus importants pour évaluer la fréquence et la vitesse d'apparition d'une pathologie.

Le taux d'incidence s'exprime généralement en « nombre de personnes pour 100 000 personnes par année », afin de permettre des comparaisons entre les populations et dans le temps.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société