Toulouse : le pâtissier-chocolatier René Pillon s'est éteint

Dans son atelier René Pillon confectionnait lui-même ses fameux chocolats au milieu du personnel de son équipe. / © FTV / INA
Dans son atelier René Pillon confectionnait lui-même ses fameux chocolats au milieu du personnel de son équipe. / © FTV / INA

Le célèbre artisan pâtissier-chocolatier René Pillon est décédé à l'âge de 79 ans, samedi 11 janvier dernier, des suites d'une longue maladie. Il avait fondé la Pâtisserie Pillon avec son épouse en 1967 et s'en était retiré en 2001. Elle reste l'une des plus courues de Toulouse.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

Ses funérailles ont eu lieu ce mercredi matin à Tournefeuille : le célèbre artisan pâtissier-chocolatier René Pillon est décédé, samedi 11 janvier dernier, des suites d'une longue maladie. Le fondateur de la Maison qui porte son nom allait avoir 79 ans.

Né en Italie avant d'émigrer en France en 1948, il a débuté comme apprenti-boulanger à l'âge de 13 ans et demi, puis il a développé ses compétences tout au long de sa carrière.

Le CAP de boulanger pour tout bagage

Avec son épouse Annie, il fonde la Maison Pillon en 1971, en commençant par une boulangerie-pâtisserie installée place du Salin, derrière le palais de justice.
Claude Nougaro en chocolat, oeuvre réalisée par rené Pillon en 1995. / © MaxPPP
Claude Nougaro en chocolat, oeuvre réalisée par rené Pillon en 1995. / © MaxPPP

Par la suite il transfère son activité à la patte d'oie, dans le quartier de Saint-Cyprien, avant de s'installer rue Ozenne, en plein coeur de Toulouse, au début des années 1980.
C'est à cette époque que le pâtissier décide de succomber à sa passion pour le chocolat : il est même allé prendre des cours chez Lenôtre à Paris.

Une réputation bâtie sur le chocolat

Cette spécialité de chocolatier-confiseur fait vraiment décoller son affaire, ne cessant de s'élever vers le haut-de-gamme et attirant une clientèle gourmande toujours plus nombreuse.
Son talent polymorphe, René Pillon l'a aussi exprimé en sculptant des ballons de football en chocolat, en juin 1998... et la France a gagné "sa" coupe du Monde. / © AFP
Son talent polymorphe, René Pillon l'a aussi exprimé en sculptant des ballons de football en chocolat, en juin 1998... et la France a gagné "sa" coupe du Monde. / © AFP

Cédant à ses penchants artistiques, il a confectionné le Capitole, le bouclier de Brennus et une statue de Claude Nougaro en chocolat, en 1995. trois ans plus tard il sculpte des ballons de football en chocolat en l'honneur de la Coupe du Monde organisée en France.

La "Maison Pillon" toujours solide

En 2001 il choisit de se retirer et cède son activité à Yves Thuriès et Hugues Sallier. Depuis 2017 c'est la famille Dolfi qui a repris l'affaire tout en conservant le nom de Pillon, gage de qualité.
A la fois perfectionniste et soucieux de partager son savoir-faire avec ses équipes, René Pillon laisse une empreinte indélébile dans l'histoire gourmande de la ville de Toulouse.

Sur le même sujet

Les + Lus