Toulouse : portrait de Kevin Amiel, jeune ténor nommé aux victoires de la musique classique

Kevin Amiel, 30 ans, est nommé aux victoires de la musique classique. Ce jeune ténor toulousain est cité dans la catégorie Révélation, artiste lyrique.
La cérémonie aura lieu ce vendredi 21 février.
© FTV
Le ténor Kevin Amiel a été nommé Révélation pour les Victoires de la musique classique édition 2020 dans la catégorie "Artiste lyrique". Ce jeune toulousain de 30 ans possède une voix extraordinaire.

Une voix de ténor, c’est assez mystérieux, pas si naturel que ça, c’est très technique et très construit. On est toujours sur un fil entre le craquage vocal et le soutien parfait,

dit-il avec humour et humilité.

"Je suis venu au chant grâce à un pari avec des amis au collège"

Kevin Amiel est né à Toulouse et a débuté ses études de chant en 2007 à l’école de musique de L’Isle-Jourdain. Suite à un pari perdu au collège, il chante devant tout le monde et la magie opère.

Je suis venu au chant grâce à un pari avec des amis au collège. Je n'étais absolument pas bercé dans la musique classique. J'avais 16 ans et j'ai chanté devant tout le collège. Et puis, apparemment, je chantais pas mal. Et ma professeur de maths s'est dit : Ah, il y a ici peut être quelque chose à faire. 

Devenu chanteur lyrique, il a déjà incarné les rôles d’Alfredo dans La Traviata au Théâtre du Capitole de Toulouse et Rodolphe dans une adaptation française de La Bohème de Puccini par Marc-Olivier Dupin au théâtre national de l'Opéra-Comique à Paris.

Kevin Amiel parle couramment 3 langues dont l'italien. C'est la langue la plus utilisée pour les rôles de ténor dans les opéras. L'opéra italien acquiert ses lettres de noblesse avec Rossini, Bellini et Donizetti et plus tard Verdi et Puccini.


Regardez le reportage de Karen Cassuto et Jean-Luc Pigneux, qui ont suivi Kevin Amiel lors d'une répétition.
Toulouse : portrait de Kevin Amiel, jeune ténor nommé aux victoires de la musique classique

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture opéra