Toulouse : qui est le futur procureur de la République Samuel Vuelta-Simon ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos .

Après l'annonce du départ de Dominique Alzéari, ancien procureur de la République de Toulouse, Samuel Vuelta-Simon semble être en bonne place pour récupérer son fauteuil. Espagnol de naissance, il a été à la tête du parquet de Bayonne et chef de la lutte anti-drogue en France. Voici son parcours.

Sa nomination n'est pas encore actée, mais sa candidature n'est plus un secret. Si le CSM (Conseil supérieur de la magistrature) la valide, Samuel Vuelta-Simon deviendra le nouveau procureur de la République de Toulouse à la rentrée prochaine.

Et à la lecture de son CV, il y a peu de chance que le poste lui soit refusé.

Né en Espagne, ce magistrat connait bien la Chancellerie puisqu'il y a été en poste à deux reprises. D'abord en tant que responsable du pôle coordination des réseaux et des magistrats de liaison au service des affaires européennes et internationales. Puis en qualité de chargé de mission auprès du directeur des affaires criminelles et des grâces.

Samuel Vuelta-Simon est aussi un habitué de l'Ecole nationale de la magistrature. Il y a occupé plusieurs fonctions de 2008 à 2012.

L'Espagne en toile de fond de sa carrière

Ses racines ibériques influencent également sa carrière. Le Galicien a été durant 4 ans, magistrat de liaison auprès des autorités judiciaires espagnoles à l'ambassade de France à Madrid.

Quelques années plus tard, en 2014, il a traversé à nouveau la frontière pour diriger pendant 5 ans le parquet Bayonnais. Une fonction qui lui a permis de s'illustrer sur deux dossiers. Le désarmement de l'ETA en 2017 et la gestion du G7 à Biarritz en 2019.

Il est d’ailleurs co-signataire d’un ouvrage intitulé "La justice française contre ETA". 

A l'issue de ce poste,  Samuel Vuelta-Simon retourne à la chancellerie pour co-diriger l'OFAST (l'office anti-stupéfiants). Un dossier qu'il connaît bien pour avoir traité de nombreuses affaires au Pays Basque, région frontalière avec l'Espagne où des saisies sont régulièrement réalisées par les douanes.

Cette fois, c'est dans la ville rose, la plus espagnole des villes françaises, qu'il devrait poser ses valises. De nombreuses affaires l'attendent et notamment la très médiatique disparition dans le Tarn de Delphine Jubillar.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité