Toulouse : très forte mobilisation des salariés de Pôle emploi contre la fermeture de la dernière agence du centre-ville

L'agence Occitane, installée dans le quartier Saint-Georges, est la dernière des agences Pôle emploi du centre-ville de Toulouse. Les agents devraient s'installer à La Cartoucherie avant la fin de l'année. Ce jeudi une quarantaine de salariés sont en grève contre cette fermeture.

Rassemblement devant l'agence Pôle emploi du centre-ville de Toulouse
Rassemblement devant l'agence Pôle emploi du centre-ville de Toulouse © S.D/FTV

En novembre 2020, la direction de Pôle Emploi Occitanie annonçait, par visio-conférence, aux agents du site de Toulouse Occitane la liquidation de leur agence. Pôle Emploi Occitanie abandonnerait définitivement le centre-ville de la 4ème Métropole de France.

Une agence en centre-ville : une nécessité

L’agence Pôle emploi Toulouse Occitane accompagne près de 5 000 personnes. Une population précaire avec près de 500 usagers domiciliés auprès du CCAS. Mais aussi toute une population qualifiée, des jeunes diplômés aux cadres, dont les besoins sont différents.

Le site de la Cartoucherie

La direction de Pôle Emploi prévoit le transfert des agents, des demandeurs d’emploi et des entreprises vers le site de la Cartoucherie. Les syndicats ne comprennent pas ce choix, précisant que l'agence Pôle emploi de la Cartoucherie compte déjà près de 70 agents pour 12 000 demandeurs d’emploi. 

Une forte mobilisation

Cette fermeture annoncée est incompréhensible pour les agents du site de la place Occitane. Pour les salariés et les syndicats une agence Pôle emploi est un élément indispensable du tissu économique et social local. Dans un communiqué de presse daté de ce jeudi 4 mars, l'intersyndicale précise :

C’est pourquoi en toute responsabilité collective nous avons décidé d’appeler à cesser le travail en protestation à une décision qui reste incompréhensible au moment où tout le monde attend une vague historique d’inscriptions de demandeur-ses d’emploi

Intersyndicale

Pour les syndicats, la population a besoin d’un service public de l’emploi de proximité et opérationnel. Il est malvenu de mobiliser les agents et les moyens de Pôle Emploi sur une restructuration interne. Les salariés doivent au contraire pouvoir pleinement être mobilisés vers leurs publics et leurs missions.

© SD/FTV

De nombreux soutiens

Aux côtés des salariés, des politiques, comme le député européen Manuel Bompard (LFI), qui s'est adressé au Préfet dans un courrier pour réclamer le maintien de l'agence. Quant au président du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric (PS), il a défendu l'implantation de ce service public dans un courrier destiné à la Ministre du travail.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie société manifestation social