Toulouse : une enquête ouverte après le décès d’une femme de 62 ans vaccinée à l’AstraZeneca

Ce week-end de Pentecôte, une femme originaire de Vendée en vacances en Haute-Garonne est morte après un accident vasculaire. Le vaccin AstraZeneca serait-il en cause dans le décès de cette sexagénaire ? Une enquête est ouverte et une autopsie a été réalisée ce mercredi 26 mai.

Campagne de vaccination contre la Covid-19 - Vaccin AstraZeneca
Campagne de vaccination contre la Covid-19 - Vaccin AstraZeneca © Thierry Lindauer/MaxPPP

Le Parquet de Toulouse a ouvert une enquête après le décès d’une femme de 62 ans, ce week-end de pentecôte.

En vacances chez des amis en Haute-Garonne, la victime originaire de Vendée a été hospitalisée après un accident cardio-vasculaire. Dimanche 23 mai, les secours l’on transporté à l’hôpital Rangueil à Toulouse mais son état de santé s’est dégradé et les médecins n’ont pas pu la sauver. Selon ses proches, sa santé se serait détériorée après la première injection du vaccin AstraZeneca contre le covid-19, au début du mois de mai.

Des thromboses révélées par l'autopsie

Une enquête est ouverte afin de déterminer si son décès est lié à l’injection du vaccin AstraZeneca ou non. Une autopsie a été réalisée sur la victime mercredi 26 mai et selon un communiqué du Parquet, l’institut médico-légal de l’hôpital Rangueil aurait évoqué dans ses résultats, des thromboses qui auraient pu entrainer la mort de cette femme.

Le vaccin AstraZeneca est recommandé aux personnes de plus de 55 ans. Depuis le lancement de la campagne de vaccination contre la covid-19, des décès liés à des cas de thromboses après injection de l’AstraZeneca ont été constatés dans le monde. Soit 42 suspiscions cas de thromboses signalés selon le rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Suspendu à la mi-mars, les autorités sanitaires ont autorisé la réutilisation de l'AstraZeneca en avril dernier. En Haute-Garonne, une assistante sociale est décédée fin mars à l’hôpital Purpan après des thromboses cérébrales. Là aussi, y a-t-il un lien entre le vaccin et le décès, la famille de la jeune femme de 38 ans a déposé plainte.

Au total, fin avril en France, 4 enquêtes étaient ouvertes après la mort de patients avec des cas de thromboses "suspectes".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société décès faits divers justice police sécurité