• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un Toulousain écrit à Daech qui a assassiné sa cousine à Paris

Devant le Bataclan à Paris / © AFP
Devant le Bataclan à Paris / © AFP

Le journaliste Simon Casteran a perdu sa cousine Madeleine dans les attentats parisiens. Il a décidé de publier une lettre ouverte au groupe terroriste Daech qui a revendiqué les attentats. Une lettre poignante qui défend la liberté. 

Par Fabrice Valery

"Mon Cher Daech". C'est avec ces mots que le journaliste toulousain Simon Casteran débute sa lettre ouverte à l'organisation terroriste qui a revendiqué les attentats de Paris

Malgré sa tristesse d'avoir perdu sa cousine Madeleine, il manie l'ironie avec délice et réussite pour prouver aux terroristes qu'ils se trompent. "Oui je suis un pervers et un idolâtre" (le titre de cette lettre) démonte point par point les théories des terroristes et défend surtout avec force la liberté et le mode de vie occidental.

Les mots sont d'une grande justesse. Ancien étudiant à l'Ecole de Journalisme de Toulouse (EJT), Simon Casteran a publié cette lettre sur son blog personnel. Nous ne reproduisons ici les premières lignes. Le reste est à lire de manière indispensable sur son blog.

"Mon cher Daech,

J'ai bien lu ton communiqué de presse victorieux. Comme on l'imagine, tu dois être heureux du succès de tes attaques menées vendredi soir à Paris. Massacrer des civils innocents qui ne demandaient qu'à jouir d'un bon match de foot, d'un concert de metal ou tout simplement d'un petit restau entre potes, ça défoule, pas vrai ? Alors certes, ça ne te change pas beaucoup des milliers d'exactions commises quotidiennement, depuis des années, en Irak et en Syrie. Mais en bonne multinationale des lâches et des peine-à-jouir que tu es, il te fallait t'imposer sur le marché occidental. Ce que tu as fait, dès janvier, avec l'attentat de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. Toutes mes félicitations : grâce à tes happenings sordides et sanglants, la marque Daech est plus forte que jamais. Elle a même effacé jusqu'au souvenir d'Al-Qaeda qui, à côté de toi, semble désormais presque raisonnable.... LIRE LA SUITE

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus