• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une liste de “cibles”, dont l'aéroport de Toulouse-Blagnac, dans l'ordinateur de Salah Abdeslam

Salah Abdelslam / © MaxPPP
Salah Abdelslam / © MaxPPP

Les enquêteurs ont découvert dans l'ordinateur du seul survivant des attaques du 13 novembre à Paris, le document du renseignement militaire révélé par France 3 Midi-Pyrénées en janvier dernier, alors qu'Abdeslam était encore en cavale. 

Par Fabrice Valery

Les enquêteurs qui travaillent sur les attentats de Paris et Saint-Denis du 13 novembre dernier ont la conviction d'avoir mis la main sur l'ordinateur de Salah Abdeslam. 

Dans cet ordinateur, selon BFM TV, ils ont découvert un dossier dans lequel le terroriste présumé, seul survivant des attaques du 13 novembre aurait une liste de 4 "cibles" potentielles : le quartier de la Défense à Paris, la zone portuaire de Marseille, le parlement de Strasbourg et la zone aéroportuaire de Toulouse-Blagnac

Cette liste semble, selon les informations de BFM TV, issue de celle que France 3 Midi-Pyrénées avait publié le 21 janvier dernier : il s'agissait d'un document du renseignement militaire français qui pointait 7 sites qui pourraient, selon l'armée, les cibles d'attaques "coordonnées, simultanées et géographiquement dispersées". Lors de cette publication, Abdeslam était encore en cavale et il aurait téléchargé cette liste.

Ce document était établi sur la base du travail de veille de la "bulle internet jihadiste" et de renseignements, par les hommes spécialisés dans ce domaine au ministère de la Défense. Le ministère qui avait indiqué en janvier qu'il s'agissait d'un "scénario fictif" destiné à l'entraînement des spécialistes du renseignement. Mais notre source avait démenti cette "version officielle". 

Toujours selon BFM, des vidéos de Mohamed Merah, le terroriste de Toulouse et Montauban, auraient également été retrouvées dans l'ordinateur censé appartenir à Salah Abdeslam. 

Interpellé en Belgique, Abdeslam a été transféré en France. La semaine dernière, lors de sa première audition devant les juges, il est resté silencieux. 

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus