Vent d'autan : le chapiteau de l'école du cirque de Toulouse ne peut plus recevoir ses étudiants

Publié le

L'école supérieure des arts du cirque de Toulouse a du quitter son célèbre chapiteau. Ce dernier a été fragilisé par les divers épisodes de vent d'autan du mois de mars.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ni musique. Ni prouesse acrobatique. Le chapiteau de l'école supérieure des arts du cirque est silencieux et désert. La faute au vent d'autan qui a sévit, à plusieurs reprises, durant le mois de mars sur la ville de Toulouse.

Suite à ces épisodes, une pièce métallique s’est détachée de la structure et a été retrouvée au sol.

La chapiteau fragilisé

Signe, sans doute, que le chapiteau a été fragilisé : par mesure de sécurité, la mairie de Toulouse a décidé de suspendre les activités sur le site. "Nous sommes sans chapiteau fixe", s'amuse Alain Taillard, le directeur de l'école supérieure des arts du cirque. 

En réalité la situation n'est pas si simple à gérer car il faut continuer à assurer la formation professionnelle de 36 étudiants. 


"Nous avions implanté un chapiteau que nous avait prêté l'école du cirque d'Auch. Nous l'avons donc investi. Cela nous dépanne mais les conditions ne sont pas optimales car nous n'avons pas pu déménager tout notre matériel", explique Alain Taillard. 

L’école supérieure des arts du cirque Toulouse-Occitanie est l’une des trois écoles en France, habilitée à délivrer un diplôme qualifiant le métier d’artiste de cirque.