• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le vent martien enregistré par le sismomètre du CNES

 La sonde InSight / © CNES
La sonde InSight / © CNES

Le sismomètre SEIS, conçu par le CNES à Toulouse et embarqué à bord de la sonde InSight qui s'est récemment posée sur Mars, a enregistré des vibrations causées par le vent sur la planète rouge. C'est le premier enregistrement au monde d'un son provenant de la planète Mars.

Par Michel Pech

En fait, ce sont les vibrations des panneaux solaires de la sonde qui ont été enregistrées.
Ces vibrations ont été causées par le vent qui soufflait à ce moment là sur la planète rouge. Il est un peu rapide de dire que c'est "le son du vent" qui a été envoyé sur la terre mais un son produit par un objet vibrant au vent.
Toujours est-il que la perception de ce son est une première pour la planète terre, une première enregistrée par un appareil français du CNES.

Le sismomètre
Le sismomètre de conception française écoutera les plus infimes vibrations du sol, provoquées principalement par les ondes de choc des météorites et les séismes. Comme un sonar de bateau, ces ondes permettront de dessiner une carte intérieure de la planète.

La sonde : une machine à remonter le temps
La sonde doit scruter le sous-sol de Mars dans ses moindres détails. Des connaissances qui permettront de mieux comprendre la formation, voici des milliards d'années, de cette planète et par comparaison de la nôtre. InSight est de ce point de vue une sorte de "machine à remonter le temps" géologique de la Terre, expliquent les scientifiques.
   


 

Sur le même sujet

Les manifestants gilets jaunes chantent la Marseillaise à Montpellier

Les + Lus