Cet article date de plus de 4 ans

Trop chers impôts locaux ?

Vous êtes sans doute en train de les recevoir... Les  avis de taxe d'habitation et de taxe foncière arrivent en ce moment dans les boîtes aux lettres. Des impôts locaux qui servent à financer les collectivités locales mais qui ne cessent d'augmenter ces dernières années.
© MAXPPP
Elles contribuent au financement des équipements publics et des services rendus aux habitants. Elles servent aussi parfois à éponger les dettes contractées par les collectivités... Et depuis les baisses de dotation de l'Etat, elles ont une fâcheuse tendance à augmenter. Elles ? Les taxes foncière et d'habitation. Des impôts locaux qui affichent parfois des écarts très importants entre les contribuables d'une commune à l'autre. C'est le cas par exemple de deux couples de retraités de Haute-Garonne que France 3 a rencontrés. Ils habitent à 15 Km les uns des autres et vivent des augmentations très différentes.

Voir ici le reportage de Stéphanie Bousquet et Jean-Luc Pigneux :
durée de la vidéo: 02 min 57
Trop chers impôts locaux ?
Impôts locaux, toujours plus haut ? C'était le thème de l'émission Dimanche en politique que vous pouvez revoir ici.


La taxe d'habitation est établie annuellement, en fonction de la situation des contribuables au 1er janvier de l'année d'imposition. Elle est encaissée par la commune ou la communauté de communes où se situe l'habitation concernée et sert à financer des équipements collectifs comme les crèches, par exemple et les services rendus aux habitants. Depuis 2011, le département ne perçoit plus la taxe d’habitation et la part départementale est transférée au bloc communal (commune et intercommunalité).

La taxe foncière alimente le budget des communes, des intercommunalités et des départements. Elle aussi sert à financer le développement d'équipements collectifs et des services à la population.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pouvoir d'achat consommation économie impôts