Pollution : un médecin des Hautes-Pyrénées qualifie "d'acte irresponsable" les écobuages en pleine épidémie de Covid-19

Alors que l’épidémie de Covid-19 touche durement la population des Hautes-Pyrénées, à Lourdes le Docteur Jean-Pierre Piccin est abasourdi de voir les écobuages autorisés."De nombreuses personnes actuellement traitées à domicile risquent de décompenser et finir en réanimation ".
 
La vallée du gave de Pau, de Lourdes à Argeles Gazost s'est réveillée sous un épais nuage de fumée lié à un écobuage
La vallée du gave de Pau, de Lourdes à Argeles Gazost s'est réveillée sous un épais nuage de fumée lié à un écobuage © J.P.Piccin
Ce matin, la vallée du gave de Pau s’est réveillée sous un épais nuage de fumée suite à un écobuage. Un phénomène légal mais insensé pour le docteur Jean-Pierre Piccin, pédiatre à Lourdes.

"Tout le monde sait que les particules fines sont très néfastes pour les voies respiratoires et pourraient même aggraver la Covid" explique le pédiatre.

"C’est un problème de santé publique, il y a eu un écobuage ce matin, le pire c’est qu’il y en aura d’autres, ce n'est pas sérieux en pleine épidémie de coronavirus" analyse avec stupéfaction le docteur Piccin.

Préfecture et ARS alertées

Ce n’est pas la première fois que le pédiatre alerte les autorités et le fait savoir à la presse. Il dénonce chaque année en période d’épisodes de pollution, l’autorisation de ces écobuages qui ont pour conséquence d’augmenter les problèmes respiratoires des personnes fragiles.

 
Mais aujourd’hui le pédiatre est consterné. Autoriser les écobuages en pleine crise sanitaire est incompréhensible selon lui :  

Je trouve irresponsable d’autoriser ces écobuages d’autant plus qu’ils se font très souvent en période de haute pression, comme aujourd’hui, et laisse une pollution sous une chape de fumée.

Réaction "consternante"de la préfecture des Hautes-Pyrénées

En début de matinée, un épais nuage de fumée lié à un écobuage a recouvert la vallée du gave de Pau, de Lourdes à Argeles Gazost. Comme à chaque fois, le pédiatre s’est empressé de contacter les pompiers puis l'Agence régionale de santé et enfin la préfecture. Tous lui ont confirmé la légalité de cet écobuage. Mais le plus grave selon le docteur Piccin est la réaction d’un interlocuteur de la préfecture :

Le responsable avec qui j'ai échangé, après avoir été baladé de services en services...avait l’air de découvrir qu’on était en période de pandémie et que les autorisations d’écobuages auraient peut-être dues être interdites en période de Covid.

Inquiétudes pour la suite

L’écobuage est une pratique agricole, elle consiste à arracher les herbes qui recouvrent un terrain en les brûlant, les cendres serviront à enrichir la terre. Il s’effectue avec l’autorisation des autorités locales. Le pédiatre Jean-Pierre Piccin demeure inquiet : "ce qui se passe dans les Hautes-Pyrénées va aussi avoir lieu sur tout le piémont pyrénéen et durant tout l’hiver !"

Au moment où nous publions cet article, la préfecture des Hautes-Pyrénées n'a pas répondu à nos questions.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société agriculture économie