VIDEO - Un accident sur un chantier SNCF à Capvern dans les Hautes-Pyrénées fait deux morts et deux blessés graves

Le procureur de la république de Tarbes sur les lieux de l'accident / © J-L Pigneux/France 3 Midi-Pyrénées
Le procureur de la république de Tarbes sur les lieux de l'accident / © J-L Pigneux/France 3 Midi-Pyrénées

Deux hommes ont trouvé la mort dans un accident sur un chantier de la SNCF dans la nuit de mardi à mercredi. Deux autres personnes blessées ont été transportées à l'hôpital dans un état grave.

Par Juliette Meurin

Deux personnes sont mortes sur un chantier de la SNCF près de Capvern dans les Hautes-Pyrénées.

L'accident s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi. Un engin de chantier aurait dévié dans la pente et aurait percuté un autre engin.
Les pompiers ont été appelés peu après 4 heures.
Quand ils sont arrivés, ils ont dégagé un homme décédé et un autre en arrêt cardio respiratoire.
Accident sur le chantier SNCF à Capvern

Deux autres personnes en urgence absolue ont été transportées à l'hôpital, l'une par hélicoptère à l'hôpital Purpan et l'autre par la route vers les urgences de Tarbes.
Il s'agit de 4 hommes âgés de 25 à 40 ans qui seraient salariés de plusieurs entreprises sous traitantes de la SNCF.

L'une des victimes serait un employé de la société Engie Inéo Scle Ferroviaire, une filiale du groupe Engie spécialisée dans l'électrification de lignes à grande vitesse, et dans le remaniement d’installations caténaires.
 

Les freins auraient lâché

Les gendarmes étaient sur place ce mercredi matin pour tenter de déterminer les circonstances exactes de cet accident. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de Bagnères de Bigorre. Une information judiciaire devrait être ouverte pour homicide involontaire.

Sur place, le procureur de la république de Tarbes a précisé que l'enquête doit déterminer les responsabilités juridiques, dans quel cadre travaillaient ces employés et si les conditions de sécurité ont bien été respectées.

Une expertise devrait permettre de comprendre ce qui a pu se passer "mécaniquement". Selon les premiers témoignages, l'un des véhicules, un lorry aurait eu une défaillance du système de freinage. Un accident qui s'est déroulé dans ce que les cheminots appellent la rampe de Capvern, une des sections les plus difficile du réseau ferré de France en raison de sa forte pente.
 

La réaction de la CGT cheminots

Dans un communiqué, la fédération CGT des Cheminots exprime sa tristesse suite à ce drame.
Le syndicat rappelle que le milieu ferroviaire est dangereux et que "l’application de règles strictes, une formation professionnelle initiale et continue de haut niveau, une stabilité et une continuité dans les collectifs de travail et de bonnes conditions de travail sont indispensables pour assurer la sécurité des personnels et des usagers."

Pour la CGT, l'accroissement de la sous-traitance notamment pour la maintenance des infrastructures entraîne l’abaissement des règles de sécurité. 
 

Un chantier préparatoire avant des grands travaux 

Le chantier sur lequel s'est produit cet accident mortel devait permettre de préparer des travaux sur la ligne Toulouse-Tarbes qui doit être modernisée.
Des travaux sont prévus pour renouveler la voie et les caténaires à compter du 15 octobre.


Le trafic perturbé

La circulation des TER était totalement interrompue ce mardi entre Montréjeau et Tarbes. Un service de substitution a été mis en place.
Le trafic des trains intercité entre Toulouse et Bayonne a été suspendu.

L'ensemble du trafic reprendra progressivement demain matin (mercredi)



 

Sur le même sujet

"Montpellier capitale de la pédale" : la formule d'EELV qui crée la polémique

Les + Lus