"Les chances de le voir sont quasi-nulles", alors un chien renifleur se lance sur la piste du Desman des Pyrénées

C'est une espèce discrète et endémique des Pyrénées. Un petit animal qui ne se montre pas si facilement. Un chien renifleur semble avoir fait ses preuves pour le débusquer. Une expérience menée dans le cadre d'un plan d'action pour protéger cette espèce.

Il pèse entre 50 et 60g. Un petit animal trapu, muni d'une trompe qui vit près des lacs, des rivières exclusivement dans les Pyrénées...Cette espèce n'est pas issue d'un bestiaire folklorique, il s'agit du Desman des Pyrénées.

Une espèce découverte au XIXème siècle qui reste toujours un peu mystérieuse. Car sachez-le : "vos chances" de l'observer sont quasi nulles", prévient d'emblée le Parc naturel des Pyrénées sur son site internet.

Une espèce en danger

Les scientifiques ne baissent pas les bras ! En septembre 2023, Une campagne de suivi a été mise en place au sein de la Réserve de chasse et de faune sauvage d'Orlu pour tenter de lieux comprendre les secrets de cette espèce devenue rare.

On estime que sa population a baissé de 30 à 50% ces dernières années en raison notamment des activités humaines comme l'artificialisation des berges et des débits des cours d'eau.

Durant cette dernière campagne, un seul individu a pu être observé ! C'est ce qu'indique dans son compte rendu l'Office français de la biodiversité.

Un plan d'action en faveur du Desman des Pyrénées est d'ailleurs mis en place.

Un chien sur la trace du Desman

C'est dans ce cadre-là qu'une étonnante astuce a été tentée pour essayer de débusquer celui que l'on nomme aussi le rat trompette. Un chien renifleur vient d'être appelé à la rescousse dans la vallée d'Ossau.

Fin juin, un golden retriever s'est lancé à la recherche de déjections du Desman. Un chien mené par deux agents de la Maison d'initiation à la faune et aux espaces naturels.

Essai concluant

En une journée de test, le bilan s'avère positif. Des crottes vieilles, d'autres fraîches ont été détectées ainsi qu'un site sous les berges que les agents du parc naturels n'avaient pas encore trouvé.

Le chien doit poursuivre son entraînement au cours de l'été avant qu'une nouvelle campagne de recherche ne soit lancée cet automne.

Le Desman n'a décidément pas encore livré tous ses secrets.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité