Rugby : la fédération française lance une enquête à propos d’insultes racistes lors du match entre Tarbes et Lannemezan

L'arbitre du derby entre les clubs de rugby de Tarbes et Lannemezan a dû sortir au total 7 cartons rouges et 3 jaunes au cours d'une rencontre disputée dans un climat détestable. / © MaxPPP
L'arbitre du derby entre les clubs de rugby de Tarbes et Lannemezan a dû sortir au total 7 cartons rouges et 3 jaunes au cours d'une rencontre disputée dans un climat détestable. / © MaxPPP

Le derby de Fédérale 1 de rugby du samedi 15 février entre Tarbes et Lannemezan a mal tourné. Une bagarre générale a éclaté. La fédération française de rugby (FFR) a lancé une enquête pour établir la vérité sur les propos à caractère raciste dénoncés par le joueur de Tarbes Marvin Woki.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

La fédération française de rugby (FFR) a annoncé avoir lancé une enquête à propos d’insultes racistes proférées à l’encontre de Marvin Woki, lors du match Tarbes - Lannemezan en Fédérale 1.
 

Insultes et gestes racistes

Marvin Woki, évoluant au poste de deuxième ligne à Tarbes avait dénoncé être victime d'un acte raciste face à Lannemezan, lors du derby bigourdan.
Frère aîné de l’international français Cameron Woki (21 ans, 2 sélections), Marvin Woki, a assuré avoir été la proie d’insultes et de gestes racistes de la part d’un joueur de Lannemezan (Hautes-Pyrénées).

"C’est une honte… Nous ne voulons pas de ça dans notre rugby", avait tweeté Cameron Woki.
 

Samedi 15 février, le match entre Tarbes et Lannemezan avait dégénéré en bagarre générale.
Les présidents des clubs de rugby de Tarbes et de Lannemezan ont présenté leurs excuses quelques jours après.
Des excuses auprès du public, des partenaires, des sponsors et de la famille du rugby.

"Nous avons fauté, nous allons être sanctionnés", ont reconnu les présidents, redoutant des sanctions infligées par la commission de discipline de la fédération.

Le derby s'est disputé dans une ambiance détestable et a dégénéré dès le coup d'envoi.
Un plaquage haut par un joueur de l'équipe visiteuse sur un Tarbais a déclenché une bagarre générale sur le terrain, à laquelle auraient pris part les entraîneurs des 2 équipes.

Le match a été mis en ligne sur Youtube puis a été retiré.

Voici un extrait de ce que l'on pouvait visionner ce mardi matin.

 
Bilan de ces échauffourées : l'arbitre a sorti le carton rouge pour 2 joueurs de Lannemezan et un Tarbais. Il en a fait de même pour les 2 entraîneurs, entraînant du même coup la sortie d'un joueur supplémentaire de chaque côté.

Jouant à 13 contre 12 tout le reste de la rencontre, le "Stado" (le surnom historique du TPR, le Tarbes Pyrénées Rugby) a marqué 4 essais en 1ère mi-temps et 2 autres en seconde, pour s'imposer finalement 36 à 3 contre le CAL (Cercle Amical Lannemezanais).
Mais les tensions n'en ont pas pour autant été apaisées : au fil de la rencontre l'arbitre a dû encore sortir 3 cartons jaunes, puis 2 rouges à 5 minutes de la fin, disputée à 12 contre 11 sur le terrain.

Un antagonisme de longue date

Selon certains connaisseurs du rugby bigourdan, les matches entre ces 2 équipes ont de tous temps été joués sous tension, celle inhérente aux "derbys" dans tous les sports collectifs ?
Il semble que la rencontre de la phase aller du championnat avait déjà été disputée dans une ambiance particulièrement tendue, ce qui expliquerait que les Tarbais attendaient leurs adversaires dans un esprit de revanche exacerbé, prêts à "dégoupiller" à la première étincelle...
Un plaquage haut a suffi. 
Le choc était filmé par la chaîne sportive de la TNT "L'Equipe TV" afin d'être diffusé ce lundi soir 17 février. Devant la violence de ces images, et après consultation des autorités de la FFR (la fédération française de rugby) il a été décidé de le déprogrammer.

Je suis profondément déçu et blessé par ce qui s’est passé. Ce match devait être une fête, il a tourné au cauchemar. C’est une offense pour notre sport

a déploré Alain Doucet, le Président de la Ligue d'Occitanie de rugby.

Les + Lus