Hérault et Gard : attention un épisode de pollution à l'ozone est prévu ce samedi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Bouquet
Le risque de pollution à l'ozone est très élevé le 14 août dans l'Hérault et le Gard.
Le risque de pollution à l'ozone est très élevé le 14 août dans l'Hérault et le Gard. © Photo d'illustration. ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP.

Dans l'Hérault et le Gard, une procédure d'alerte est mise en place ce samedi 14 août pour faire face au risque de pollution à l'ozone. Quelle est l'origine de ce phénomène et que faire pour se protéger de ses effets ? On vous dit tout.

Restez vigilants ce week-end ! Depuis quelques jours, les températures sont très élevées en Occitanie et le vent est faible. Ajoutez à cela, le soleil, le trafic routier lié aux congés estivaux et les activités industrielles et vous obtenez un fort risque de pollution à l'ozone.

L'Hérault et le Gard sont particulièrement concernés ce samedi 14 août : les deux départements font d'ailleurs l'objet d'une procédure d'alerte.

Les spécialistes de l'observatoire Atmo Occitanie, qui surveillent la qualité de l'air dans notre région, craignent que le seuil d'information ne soit dépassé dans le courant de la journée. Lorsque le seuil d'alerte est atteint, c'est en effet l'ensemble de la population (et pas seulement les personnes sensibles aux substances polluantes) qui courent un risque.

L'épisode de pollution a démarré vendredi. Ce samedi, il devrait persister et évoluer en direction de l'est de la région.

Quels sont les risques et comment se protéger ?

Lorsque la qualité de l’air est dégradée, des symptômes peuvent faire leur apparition : douleur aux yeux, toux, maux de tête et de gorge ou encore difficultés à respirer.

Pour limiter au maximum les risques, Atmo Occitanie recommande de se protéger :

  • en évitant les sorties dans l’après-midi
  • en évitant ou en réduisant les activités physiques et sportives intenses
  • en consultant un médecin en cas de gêne respiratoire ou cardiaque

Il est aussi conseillé d'éviter au maximum les émissions de polluants :

  • en différant ses déplacements, en privilégiant le covoiturage et les transports en commun et en utilisant des modes de déplacement non polluants (marche ou vélo quand c'est possible)
  • en reportant les travaux d’entretien ou de nettoyage nécessitant l’utilisation de produits chimiques
  • en maitrisant la température dans les bâtiments (climatisation)
  • pour les industriels, en reportant les émissions d'oxyde d'azote ou de composés organiques volatils à la fin de l’épisode de pollution

La dernière procédure d'alerte pollution de ce genre remonte au 2 avril dernier et elle concernait les Hautes-Pyrénées.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.