Béziers : 6 ans de prison ferme pour l'agresseur d'une "mamie ninja" octogénaire adepte des arts martiaux

Un jeune braqueur récidiviste a été condamné mercredi à 6 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Béziers, dans l'Hérault. En novembre dernier, à Agde, il avait tenté en vain de détrousser une octogénaire qui l’avait mis en fuite à coups de genou dans les parties.

Le palais de justice de Béziers, dans l'Hérault - archives.
Le palais de justice de Béziers, dans l'Hérault - archives. © SYLVAIN THOMAS / AFP

Deux jeunes hommes de 21 et 23 ans, originaires de Frontignan, sont passés devant la justice ce mercredi à Béziers pour vol à main armé avec violence, une affaire peu ordinaire qui avait défrayé la chronique il y a deux mois.

En novembre dernier, ces deux anciens militaires avaient tenté de détrousser une dame de 79 ans, qui vit seule dans une modeste villa d’Agde. En plein après-midi, le plus jeune des deux prévenus avait braqué un pistolet semi-automatique sur la tempe de sa victime pour lui voler de l’argent et ses bijoux, tandis que son complice l’attendait sur une moto volée.

Coups de poing et coup de genou dans les testicules

La dame, quasi octogénaire plutôt fluette d’origine belge, avait ouvert sa porte à son agresseur qui s’était présenté comme une connaissance de sa femme de ménage.

Malgré l’arme braquée contre son visage, l’Agathoise s'était tout de suite défendue en saisissant le pistolet, en portant plusieurs coups de poing et un coup de genou dans les testicules de cet homme d’un mètre 80, tout en criant à l’aide.

Dans la bagarre, la victime de 55 kilos qui maîtrise les arts martiaux, a été blessée à la main : son agresseur s’est acharné sur elle, il lui a cassé un doigt en tentant de lui arracher sa bague, en vain.

Alertés par ses cris, deux voisins ont accouru pour la secourir. Le braqueur avait alors pris la fuite en sautant sur la moto de son complice qui l’attendait non loin de la maison.

Le prévenu nie tout en bloc

L’agresseur, dont les empreintes digitales avaient été retrouvées sur la moto et sur la porte d’entrée, "s’était présenté de lui-même au commissariat d'Agde dans la soirée du 2 décembre." selon le parquet de Béziers.

Lors de sa garde à vue, malgré les preuves et les témoignages des voisins, il avait tout nié. Mercredi devant la justice, ce préparateur de commande en CDD connu de la justice n’a pas changé d’attitude, "accusant même sa victime d’avoir tout inventé !" comme le raconte notre confrère Stefane Pocher, qui a suivi l'audience pour France bleu Hérault.

6 ans de prison ferme

Déjà condamné à cinq reprises pour vol aggravé et recel, cet ancien légionnaire avait purgé sa peine en avril dernier. En état de récidive légale avec cette agression, il risquait jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle.

Le tribunal de Béziers l’a finalement condamné à 6 ans de prison.

A l’audience, son complice âgé de 23 ans a été le seul à exprimer des regrets. Cet ancien fusilier commando de Mont-Marsan lui, a été condamné à trois ans de prison ferme.

«Mamie Ninja»

Celle que l’on surnomme désormais «Mamie Ninja», n’était pas présente au procès, ce mercredi 20 janvier 2021.

Contactée par nos collègues de France bleu Hérault, la dame n’a pas souhaité s’exprimer, ni à l’époque des faits, ni à l’énoncé de la condamnation.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers violence sécurité