"Robert Ménard, un acteur central de l'alliance entre la droite et l'extrême droite" selon Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT qui manifeste à Béziers, ce mardi

Un grand rassemblement est prévu ce mardi à Béziers à 14 h, contre les idées de l'extrême droite, qui ont le vent en poupe pour les prochaines élections européennes. Les organisateurs de cette manifestation, qui rassemble CGT, CFDT, FSU, partis de gauche et associations, ont choisi la ville du maire Robert Ménard.

Mobilisation générale contre l'extrême droite, ce mardi 23 avril à Béziers dans l'Hérault ! Une intersyndicale, soutenue par des partis politiques et des associations, organise une marche "pour la défense des libertés et contre les idées d'extrême droite" à partir de 14 h devant la bourse du travail de cette ville héraultaise.

Alors que le RN est crédité de plus de 30 % d'intentions de vote pour les élections européennes de juin, les syndicats tels que la CGT, la CFDT et la FSU tirent la sonnette d'alarme sur les dangers de l'extrême droite.

En tête du cortège, une pointure nationale est annoncée : Sophie Binet, la secrétaire générale de la CGT.

L’extrême droite arrive au pouvoir quand elle fait alliance avec la droite avec la bénédiction des puissants et d’une partie du patronat, comme le fait Vincent Bolloré en France qui rachète des journaux et des télés pour diffuser ces idéaux. C'est aussi ce que fait Robert Ménard ici, à Béziers : c’est énormément de communication et de désinformation.

Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT 

Manifester à Béziers, un choix engagé

Pour Sophie Binet, première femme à prendre les rênes de la Confédération générale du travail depuis  mars 2023 " Béziers, ce n’est pas un choix anodin puisque le maire Robert Ménard théorise l’alliance entre la droite et l’extrême droite, parce qu’il sait que pour accéder au pouvoir l’extrême droite a besoin de cette alliance".

La secrétaire générale de la CGT se dit très inquiète de la progression de l’extrême droite en France et dans le monde, car selon elle "il n’y a pas de pire ennemi pour le monde du travail que l’extrême droite. Nous avons regardé attentivement ce que font les députés d’extrême droite européenne ou au parlement français : systématiquement quand il y a des droits qui concernent les travailleurs et les travailleuses, soit ils sont absents, soit ils votent contre nos revendications."

Sophie Binet donne l'exemple du salaire minimum en Europe, directive pour laquelle la CGT se bat : "Les eurodéputés du rassemblement national ont voté contre, c’est très grave."

La France Insoumise de l’Hérault devrait également participer à ce rassemblement, à Béziers.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité