Rugby à Béziers : potentiel rachat de l’ASBH ?

C’est une petite bombe lâchée dans le Biterrois. Des investisseurs des Emirats s’intéresseraient au club de rugby de la ville. Comment une telle rumeur est-elle née ? Info ou intox ? On a tenté de remonter le fil des événements.

L'ASBH est-elle a vendre ?
L'ASBH est-elle a vendre ? © PIERRE SALIBA/MAXPPP

Chaque saison à la même époque, les rumeurs autour de l’AS  Béziers Hérault alimentent les conversations des bars de la ville. Le club, en proie à des difficultés financières récurrentes, est toujours sur la corde raide. En plein confinement, la petite bombe lâchée cette semaine a pris tout le monde de cours. L’élément déclencheur : une réunion en mairie, organisée par Robert Ménard, entre les présidents actuels et de mystérieux financiers.
 

Un déficit structurel de 7 millions d'euros


 Dans un entretien accordé au Midi Olympique, Robert Ménard, le maire de Béziers, sans dévoiler l’identité des investisseurs, raconte la teneur des discussions ou plutôt l’ambiance de cette confrontation. « A l’issue de l’entrevue, je n’ai pas eu l’impression qu’ils se quittaient sur un au-revoir mais plutôt sur un ciao, explique Robert Ménard. C’était plus une fin de non recevoir. »

Le maire de Béziers de continuer : 

C’est une société basée à Paris qui commercialise des hydrocarbures. Elle travaille pour Abou Dabi. 

Autre élément important et non des moindres, sans doute aussi celui qui a incité Robert Ménard à organiser cette rencontre: les finances du club. Chaque saison, les présidents rivalisent d’imagination pour combler un trou structurel de 7 millions d’euros. L’an dernier, le club n’a validé son passage devant la DNCAG (Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion) que grâce à l’apport du groupe Angelotti. Un groupe immobilier qui s’est engagé pour trois ans et qui a, lui aussi, son mot à dire dans ces tractations. Selon nos informations, le PDG du groupe Angelotti était présent en Mairie.

Voilà pour les grandes lignes, les détails, eux, sont extrêmement flous. D’abord, pourquoi cette société parisienne aurait des vues soudaines  sur l’ASBH ?
 

Christophe Dominici
Christophe Dominici © Guillaume Georges/MAXPPP

 

 

Christophe Dominici, un drôle d’intermédiaire


L’entremetteur s’appelle Christophe Dominici, l'ancien ailier international qui, depuis l’arrêt de sa carrière, ne cache pas son envie de rempiler dans le rugby. Installé depuis quelques années dans l’Hérault où il est associé dans plusieurs vignobles, Christophe Dominici se trouve donc au cœur de ce projet. Joint par téléphone, l'ancien international précise qu'initialement, les investisseurs étaient venus dans l'Aude avec un projet de rachat de vignes. Et c'est au cours d'une discussion que les difficultés du club de rugby ont été évoquées et que le projet est né. 

Christophe Dominici confirme que les négociations seraient bien avancées.

A l'issue de la réunion avec le Maire et les deux co-présidents, les financiers ont annoncé être prêts à reprendre le club pour l'euro symbolique, à éponger les dettes et rajouter ce qu'il faut pour une remontée rapide en Top 14.
 

 

Communiqué de la société pour expliquer la démarche menée pour elle par le biais de Christophe Dominici.
Communiqué de la société pour expliquer la démarche menée pour elle par le biais de Christophe Dominici.

 


Un bras de fer vient de s’engager


On l’a bien compris, la volonté de Christophe Dominici est claire: reprendre du service dans le rugby. Une offensive qui semble bien embarrasser les dirigeants actuels. Nous avons tenté à maintes reprises de les joindre. Impossible pour l’instant d’avoir leur sentiment sur toute cette affaire. Seul le manager du club, David Aucagne, a réagi : 

 Les présidents nous ont tenus au courant quand ils ont vu que cette affaire prenait de l’ampleur dans la presse. Ils ont voulu nous rassurer, le staff et les joueurs. Ils nous ont expliqué qu’il n’y avait rien de concret, mais que ça les avait remués un peu. De mon côté, je n’ai eu aucun contact avec Christophe Dominici que je connais un peu. Je n’ai pas vraiment d’avis sur tout ça. Est-ce que c’était un coup de com ? Je ne sais pas. Je sais qu’il a des vignobles dans la région.

 

David Aucagne, nouvel entraîneur de Béziers - avril 2015
David Aucagne, nouvel entraîneur de Béziers - avril 2015 © Maxppp


Sur le site officiel et le compte twitter du club cependant, Cédric Bistué et Pierre-Olivier Valaize, co-présidents de l'AS Béziers Hérault, ont publié un communiqué officiel en date du dimanche 17 mai :
 

La réaction officielle de l'ASBH suite aux premières entrevues par voie d'un communiqué le 17 mai.
La réaction officielle de l'ASBH suite aux premières entrevues par voie d'un communiqué le 17 mai. © ASBH


Une chose est sûre : la crise liée au Covid 19 ne va pas arranger les finances du club. Les supporters qui rêvent de retrouver une équipe en Top 14 auront-ils un rôle à jouer ? On devrait rapidement y voir plus clair dans cette affaire…

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby as béziers-hérault sport écologie pro d2
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter