VIDEO. Leur village était privé d'eau potable, un nouveau forage pour sauver les habitants dont la source s'est tarie

durée de la vidéo : 00h01mn59s
Face à l'asséchement de sa principale source d'eau, la ville de Cessenon-sur-Orb, dans l'Hérault, a dû réaliser un forage en urgence le 4 août 2023. ©Esmeralda Terpereau

Avec la sécheresse, la principale source d'alimentation en eau du village de Cessenon-sur-Orb, dans l'Hérault, est presque à sec, poussant les autorités à débuter en urgence un nouveau forage. Les habitants reprennent espoir.

Il en allait de la survie des 2240 habitants. En proie à la sécheresse, le village de Cessenon-sur-Orb, dans l'Hérault, a ordonné un nouveau forage permettant de puiser l'eau à 140 mètres de profondeur.

"Aujourd'hui, leurs ressources s'établissent à 20 mètres²/h et l'idée est de donner un complément de 25 mètres²/h, explique Frédéric Saulin, directeur Veolia Aude Ouest-Hérault. L'idée est de doubler la capacité de la commune en cette période de sécheresse pour subvenir aux besoins des populations."

La réalisation du chantier a été accélérée en raison de l'assèchement de la principale source de la commune d'environ 2 500 habitants. Cela faisait cinq ans que les habitants attendaient ce forage.

Robinets à sec et camions-citernes

Depuis juillet, une partie de la population est privée d’eau au robinet, obligeant les autorités à alimenter régulièrement la commune par camion-citerne. Plus d’un kilomètre de tuyau a été nécessaire pour relier le forage au réservoir de récupération d’eau du village.

"Dès que le forage sera activé, on pourra mettre en place la vanne de décharge pour purger l'eau potable, détaille Sylvain Mousset, responsable réseaux Veolia. Une fois que l'ARS aura donné sa validation, on pourra ouvrir la vanne pour alimenter les bassins de décantation."

La commune, qui détient la compétence eau et assainissement, devra débourser pour cette opération plus de 200 000 euros.

On a un budget pour l'eau, avec des prix précis et il faudra peut-être revoir nos tarifs pour l'an prochain.

Marie-Pierre Pons, maire de Cessenon-sur-Orb

La maire a déjà évoqué une éventuelle augmentation des tarifs de l'eau prochainement, mais ne souhaite toutefois pas faire les choses dans la précipitation.

"L'un dans l'autre, je pense qu'on sera quand même gagnant", estime une habitante à propos du forage et des réapprovisionnements, consciente que tout ceci représente un coût important. Il faudra encore attendre quelques semaines avant que le forage ne soit opérationnel.