Clermont-l'Hérault : moisson symbolique des jeunes agriculteurs à la Salamane

A Clermont-l'Hérault les jeunes agriculteurs protestent contre l'immense friche agricole de la Salamane qui exploite moins de 30% des terres de la ZAC. / © Thierry Will
A Clermont-l'Hérault les jeunes agriculteurs protestent contre l'immense friche agricole de la Salamane qui exploite moins de 30% des terres de la ZAC. / © Thierry Will

Moissonner un hectare de blé dur au coeur de la ZAC de la Salamane. Un symbole pour les jeunes agriculteurs du Clermontais qui dénoncent leurs difficultés d'installation à cause de la raréfaction des terres. La récolte de cette friche bénéficiera aux Compagnons du Devoir.

Par Sylvie Bonnet

Un hectare de blé dur, c'est peu mais c'est assez pour représenter le combat des jeunes agriculteurs héraultais. Car cet hectare moissonné ce mercredi matin est situé en plein milieu de la Salamane, une zone d'aménagement "concerté"  (ZAC) qui porte mal son nom si l'on en croit la lutte apre qui a opposé pendant des années une partie des habitants du Clermontais, dont les jeunes agriculteurs, à la municipalité de Clermont-l'Hérault favorable à l'implantation d'un gigantesque entrepôt de la grande distribution.  
La ZAC de la Salamane s'est imposée, mais l'excès de friche agricole est plus que jamais au coeur du combat des jeunes agriculteurs héraultais.

17 mille hectares "artificialisés" dans l'Hérault en 30 ans

Cette explosion est dûe avant tout à l'étalement résidentiel, mais quelque 4.540 hectares ont aussi été absorbés en 50 ans par des zones d'activités concertées, dont beaucoup ont des taux d'occupation très faibles, allant de 0 à 50 %.
Les Jeunes agriculteurs de l'Hérault dénoncent régulièrement le surdimensionnement de ces ZAC qui génère des friches : fin 2016, ils ont donc symboliquement remis en culture une partie de la ZAC controversée de la Salamane à Clermont-l'Hérault, dont seuls 20 des 70 hectares étaient alors occupés.
La moisson symbolique des jeunes agriculteurs du Clermontais s'effectue sur une parcelle jouxtant l'énorme entrepôt de la Salamane. / © Thierry Will
La moisson symbolique des jeunes agriculteurs du Clermontais s'effectue sur une parcelle jouxtant l'énorme entrepôt de la Salamane. / © Thierry Will

Ce mercredi matin les agriculteurs récoltent donc le fruit de leur culture. Une hectare de blé dur dont le bénéfice sera, toujours pour le symbole, reversé aux Compagnons du Devoir. Une moisson qui correspond à la consommation annuelle de pâtes pour 500 familles, ce qui est loin d'être négligeable.

Anthony Halpern et Thierry Will ont assisté à cette moisson symbolique à la Salamane.
Contre la diminution des terres agricoles dans l'Hérault
Antony Halpern et Thierry Will sont allés à la rencontre des jeunes agriculteurs du Clermontais. - F3LR




A lire aussi

Sur le même sujet

Trèbes (11) : la ville meurtrie rend hommage à Arnaud Beltrame

Près de chez vous

Les + Lus