Coronavirus Montpellier : “Pompier de merde dégage d'ici”, les menaces anonymes contre des pompiers de l'Hérault

Des lettres anonymes de menaces inacceptables pour les sapeurs-pompiers de l'Hérault. / © SDIS 34
Des lettres anonymes de menaces inacceptables pour les sapeurs-pompiers de l'Hérault. / © SDIS 34

Ce sont des lettres, des mots d'insultes et de menaces anonymes déposés dans la boîte aux lettres ou sur la porte de trois sapeurs-pompiers héraultais. Accusés de contaminer les habitants de leur immeuble ou leurs voisins et menacés.

Par Philippe Sans

Les lettres ont été déposées dans les boites aux lettres ou collées sur la porte des résidences de trois pompiers héraultais, habitant près de Montpellier ou dans une commune du nord du Bassin de Thau.

Pour Eric Florès, directeur du Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Hérault :

"Ces lettres sont inadmissible, inconcevables quand on voit l'exposition de nos sapeurs-pompiers sur des interventions qui ne sont plus anodines dans le contexte actuel pour sauver des gens, des gens."
 
Le contrôleur général Eric Florès, directeur départemental du Service d’Incendie et de Secours de l’Hérault, condamne avec la plus grande fermeté de tels actes. / © FTV/FRANCE 3 OCCITANIE
Le contrôleur général Eric Florès, directeur départemental du Service d’Incendie et de Secours de l’Hérault, condamne avec la plus grande fermeté de tels actes. / © FTV/FRANCE 3 OCCITANIE
Surtout que dans ces interventions, les sapeurs-pompiers prennent le maximum de protections dans le cadre des gestes barrières : sarcophage de protection et mise de masque à la victime, port de masque pour les pompiers.

Les pompiers visés par ces lettres de menace "sont effarés de voir que certaines personnes sont capables de telles menaces alors qu'on voit partout le soutien de la population."

Et de poursuivre :

Ce n'est pas 2-3 abrutis qui doivent jeter l'opprobre sur la société et les gens qui nous soutiennent.

Une plainte a été déposée par le SDIS 34. Et le président du Département de l'Hérault Kléber Mesquida se déclare solidaire de ses hommes :

Nous n'accepterons jamais toutes tentatives d'intimidations ou de menaces qu'elles soient verbales, écrites ou sous forme de chantages sur nos sapeurs-pompiers, et nous dénoncerons publiquement le ou les auteurs de sfaits lorsqu'ils seront démasqués et clairement identifiés.


Le reportage de Daniel de Barros et Laura-Laure Galy 
 




 

Sur le même sujet

Les + Lus