Déconfinement : ouverture de la plage de Palavas en mode dynamique ce samedi comme presque partout sur le littoral

Depuis ce samedi 16 mai au matin, l'accés aux plages est de nouveau autorisé à peu prés partout sur le littoral d'Occitanie. Mais attention il n'est pas possible de pique-niquer ni d'installer sa serviette. La plage doit être dynamique sous peine d'amende. Exemple à Palavas-les-Flots. 

L'activité sur l'eau reprend avec l'ouverture des plages en mode dynamique ce 16 mai à Palavas dans l'Hérault.
L'activité sur l'eau reprend avec l'ouverture des plages en mode dynamique ce 16 mai à Palavas dans l'Hérault. © Enrique Garibaldi France 3 Occitanie
Pour la première fois depuis près de deux mois, la plupart des plages sont accessibles sur le littoral méditerranéen, mais du Grau-du-Roi à Argelès-sur-Mer, elles sont réservées à la baignade, au sport et à la promenade. 
 
Ce matin à Palavas-Les-Flots, malgré un temps maussade, quelques promeneurs ou sportifs ont fait le déplacement pour respirer l'air marin après 2 longs mois de confinement et d'enfermement. Seul ou en famille, la plage est devenue l'Eldorado des citadins en manque d'espaces. Ils viennent se promener, se baigner ou simplement contempler la mer.
  
Regarder l'horizon, un privilège redevenu possible pour les héraultais en ce premier samedi de déconfinement à Palavas.
Regarder l'horizon, un privilège redevenu possible pour les héraultais en ce premier samedi de déconfinement à Palavas. © Enrique Garibaldi France 3 Occitanie


On avait hâte que ça se débloque. Avoir l'accès à la mer même sans poser la serviette c'est un grand pas pour nous, explique ravi Youssef, adepte du kite surf.


Plus loin, cette mère de famille qui vient de se faire sermoner par la police car elle était statique ne partage pas le même enthousiasme : "quand on ouvre les écoles et les supermarchés, je ne vois pas en quoi ça gêne qu'on soit assis sur la plage avec son enfant. Qu'on soit assis ou qu'on marche, où est la différence, quel est le problème?" s'insurge Delphine. 
 
Les premiers baigneurs de la saison ce samedi 16 mai 2020 à Palavas dans l'Hérault.
Les premiers baigneurs de la saison ce samedi 16 mai 2020 à Palavas dans l'Hérault. © Enrique Garibaldi France 3 Occitanie

A Palavas, les règles qui président à l'ouverture des plages sont affichées. Un panneau tous les 70 mètres sur toute la longueur de la plage à Palavas. La ville en installera une centaine au total.

"Ces affiches indiquent ce qu'on peut faire ou ne pas faire. Elles rappellent qu'il faut penser à jeter les masques dans les poubelles et pas n'importe ou pour éviter de propoger le coronavirus",  détaille Jérôme Noto responsable des ateliers techniques de Palavas.
 

A Palavas des affiches rappellent tous les 70 mètres les règles de la "plage dynamique".
A Palavas des affiches rappellent tous les 70 mètres les règles de la "plage dynamique". © Enrique Garibaldi France 3 Occitanie

 


La plage statique sera testée à La Grande-Motte le 21 mai


Encore fermée ce 16 mai, la station balnéaire héraultaise de La Grande-Motte testera quant à elle une "plage statique", une première nationale, à partir du 21 mai, jeudi de l'Ascension, une expérience qui pourrait préfigurer ce qui se passera tout l'été sur la façade méditerranéenne. "La plage dynamique, pour commencer en cette saison, c'est quelque chose dans lequel on se retrouvera tous. Mais il va quand même arriver un moment où poser sa serviette pourra être intéressant pour tous, notamment pour les familles", a reconnu le préfet de l'Hérault Jacques Witkowski: "Pour ça il faut qu'on puisse tester des dispositifs".

Ce sera donc le cas à La Grande-Motte, où "on est en train de monter une expérimentation qui nous sera très utile pour les mois qui viennent de plage statique", a précisé le préfet. Ce test sur une plage du centre-ville, qui prévoit notamment une réservation gratuite par internet d'un espace de plage, est "une première au niveau national", a-t-il insisté.

En tout cas, ces réouvertures de plages avec restriction font le plaisir de certains alors que d'autres sont dans l'incompréhension, comme l'ont constaté à Palavas-les-Flots (Hérault) Laurent Beaumel et Enriqué Garibaldi :
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives archives archives archives archives archives archives archives archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter