Ganges : un mineur incarcéré pour un meurtre au couteau sur fond de trafic de drogue

Un mineur de 16 ans s'est constitué prisonnier au commissariat de Montpellier ce dimanche 25 avril. Il a reconnu avoir poignardé dans le dos un jeune homme de 23 ans à Ganges, dans l'Hérault fin mars. La victime, connue pour trafic de drogue, était sortie de prison deux mois plus tôt.

La scène du crime, à Ganges, dans l'Hérault : le 30 mars 2021 vers 13h, un homme de 23 ans, connu pour son implication dans la vente de stupéfiants, est mort en plein centre ville, après avoir reçu plusieurs coups de couteau.
La scène du crime, à Ganges, dans l'Hérault : le 30 mars 2021 vers 13h, un homme de 23 ans, connu pour son implication dans la vente de stupéfiants, est mort en plein centre ville, après avoir reçu plusieurs coups de couteau. © Luc Calmels/F3LR

Le crime avait eu lieu en plein jour, il y a tout juste un mois, près de la mairie de Ganges, ville située au nord de Montpellier. Vers 13 heures, un jeune homme de 23 ans avait été poignardé à plusieurs reprises dans le dos. Malgré l'arrivée rapide des secours, il n'avait pas survécu à ses blessures.

Connue pour trafic de drogue, la victime, dont la famille avait habité Ganges pendant longtemps, avait fait un séjour en prison et avait été libérée au début de l'année.

Une information judiciaire pour homicide volontaire avait été ouverte, ce sont les policiers de la section de recherches de Montpellier et les gendarmes de la compagnie de Lodève qui ont été chargés de l'enquête.

Un mineur en fugue

Enquête qui vient en partie d'aboutir : le jeune meurtrier présumé s'étant rendu de lui-même à la police.

Cet adolescent s'est constitué prisonnier ce dimanche aux policiers du commissariat de Montpellier. Selon le service communication de la gendarmerie, il s'agit d'un "mineur de 16 ans, très défavorablement connu, était en fugue de son lieu placement".

Le jeune homme a reconnu avoir porté les coups de couteau qui ont entraîné la mort de sa victime. Selon ses déclarations à la police, l'altercation mortelle était liée à un différend récurrent avec la victime, sur fond de trafic de stupéfiants à Ganges.

Présenté à la justice ce mardi 27 avril, il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société police sécurité