L'Héraultais Alain Goma otage au Yémen enfin libéré

Ses proches avaient lancé un appel pour qu'on ne l'oublie pas. L'otage français Alain Goma, originaire de Béziers, a été libéré ce mardi après plus de 4 mois de prise d'otage par les rebelles houthis au Yémen. A Narbonne, sa soeur Christine nous confie son soulagement.
Alain Goma - navigateur de Béziers en prison au Yémen depuis le 3 juin 2018 - archives.
Alain Goma - navigateur de Béziers en prison au Yémen depuis le 3 juin 2018 - archives. © F3 LR

"C'est une énorme nouvelle ! Le savoir dans l'avion et au sultanat d'Oman, c'est un grand soulagement" nous confie Christine, la soeur d'Alain Goma que nous avons contactée à Narbonne.
 

La soeur d'Alain Goma, Christine, a été très active avec son comité de soutien pour la libération de son frère.
La soeur d'Alain Goma, Christine, a été très active avec son comité de soutien pour la libération de son frère. © F3LR

"On n'est pas un jour près, poursuit la soeur du navigateur biterrois. L'important c'est qu'on le sache en grande sécurité" ajoute Christine Goma sans pouvoir dire quand il reviendrait en France. 

Après plus de 4 mois aux mains des rebelles houthis, opposés aux forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi, le marin quinquagénaire héraultais semble donc tiré d'affaire, au grand soulagement de ses proches, et notamment de son comité de soutien qui a oeuvré pour qu'Alain Goma ne soit pas oublié au Yémen.
 

"Samedi prochain, on devait se réunir à la capitainerie de Valras-plage pour faire du bruit", explique Christine.
 

Résultat, pour la soeur d'Alain comme pour ses amis, ce sera très certainement l'occasion de fêter la libération du navigateur, d'autant plus que la surprise est totale : rien n'avait filtré du quai d'Orsay.


La famille ignorait l'avancée des négociations


"On savait que la situation était complexe" nous confie Christine. Certes il y a eu les premières démarches effectuées en juillet par l'ambassade de France. La soeur de l'otage avait même eu Alain au téléphone. "Mais au bout de 3 mois avec rien, poursuit Christine, on était très inquiets".


Rappel des faits


 Alain Goma, un ancien agent commercial, avait été arrêté le 3 juin alors qu'il rejoignait le port d'Hodeida, cible d'une offensive militaire dans l'ouest du Yémen, à bord de son voilier, le "Jehol 2", pour se réapprovisionner en eau.
Il était depuis détenu par les rebelles houthis, soutenus par l'Iran, qui contrôlent Hodeida ainsi que la capitale Sanaa, où il avait été transféré.
En septembre, sa famille s'était déclarée "très inquiète" de son état de santé, en appelant les autorités françaises à ne "pas l'oublier".

Ce mardi, Emmanuel Macron s'est réjoui "du prochain retour en France" du marin quinquagénaire. Un marin qui a, comme le reste de sa famille, appris à naviguer sur l'Orb, quand il était gamin à Béziers.
*
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
otages faits divers terrorisme international