• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : l'attaquant du Montpellier Hérault SC Andy Delort arrêté et mis en garde à vue par la police

L'attaquant de Montpellier se fait à nouveau remarquer sur le plan extra-sportif. / © GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP
L'attaquant de Montpellier se fait à nouveau remarquer sur le plan extra-sportif. / © GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP

Alors que son équipe sort d'un terne match nul face à Saint-Étienne, son attaquant Andy Delort se distingue déjà. Pas sur les terrains, mais sur les routes puisque la police l'aurait interpellé à bord de son véhicule. Assis en passager, il aurait tenu des propos injurieux envers les policiers.

Par Walid Kachour

Une affaire dont le Montpellier Hérault SC se serait bien passé.

Alors que Laurent Nicollin vient d'annoncer que l'attaquant Giovanni Sio jouerait en réserve si il ne trouvait pas une porte de sortie avant vendredi, c'est cette fois-ci Andy Delort qui fait des siennes. 

Le sétois a été placé en garde à vue dans la nuit de dimanche à lundi.

Suite à une course-poursuite avec la police, le joueur de 26 ans était à bord de son 4x4 conduit par un ami qui roulait sans permis et en état d'ébriété, entre Agde et Marseillan. 

Après avoir d'abord refusé de s'arrêter, le conducteur et ami du joueur prêté à Montpellier a fini par s'arrêter à Marseillan.

Il était en état d'ivresse et n'avait pas le permis.



Nouveau dérapage



Après ce refus d'obtempérer, le dialogue s'est durci. Andy Delort aurait selon une source proche parlé aux agents en ces termes : "Je m'en bats les c******, je gagne 150.000 par mois" avant d'aller plus moins en menaçant directement le policier :

 

Espèce de trou du c** je vais te retrouver toi et tes enfants



Le joueur qui n'a toujours pas marqué sous le maillot héraultais n'en est pas à son premier dérapage extra-sportif. 

En février dernier
, alors qu'il évoluait encore à Toulouse, le joueur avait été arrêté en état d'ébriété avec près de 2 grammes par litre de sang.

Il avait écopé d'une amende de 10.000 euros et d'une annulation de permis.


Le joueur vient de démentir sur Twitter la teneur des propos qui lui sont attribués.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus