Dans l'Hérault, les forestiers sapeurs sont les yeux des pompiers pour protéger les massifs boisés contre les incendies

L'été a à peine commencé mais les pompiers de l'Hérault ont déjà fait face à plusieurs départs de feu. La sècheresse et les fortes chaleurs font déjà craindre une saison à haut risque sur le front des incendies. Dans l'Hérault, le dispositif de prévention et de lutte inclut des forestiers sapeurs.

A côté du lac du Salagou, Les forestiers sapeurs du Conseil départemental de l'Hérault se préparent pour leur mission estivale de surveillance des massifs boisés contre les incendies.
A côté du lac du Salagou, Les forestiers sapeurs du Conseil départemental de l'Hérault se préparent pour leur mission estivale de surveillance des massifs boisés contre les incendies. © Cédric Métairon / FTV
Parmi les équipes qui luttent contre les feux chaque été dans l'Hérault, ils sont les jaunes. Aux côtés des sapeurs-pompiers, les forestiers sapeurs se définissent eux-mêmes comme les sentinelles de la forêt.

Dans leurs véhicules jaunes, ils patrouillent dans tous les massifs de l'Hérault. Des zones qu'ils connaissent comme leur poche : l'hiver, ils élaguent les arbres et entretiennent les pistes d'accès. Une maîtrise du terrain particulièrement utile l'été, pour intervenir rapidement et guider l'intervention des pompiers si nécessaire.

Sur leurs zones d'intervention, nos équipes arrivent en moyenne en 10 minutes. Elles sont les yeux des pompiers pour déterminer les moyens à mettre en oeuvre lors des interventions.

Alexis Jean, chef du service des forestiers sapeurs du conseil départemental de l'Hérault

Une formation feu pour les nouveaux

Avant la saison estivale, les nouvelles recrues et les saisonniers suivent une formation obligatoire feux de forêt. 
"Ce sont des mises en situation ausi proches de la réalité que possible, avec appel radio, recherche du lieu et utilisation du matériel pour l'extinction du feu fictif", explique Guilhem Tricou, chef de groupe des forestiers sapeurs de Ganges et formateur. "La priorité, c'est la sécurité, celles des équipes et celle des gens autour, il y a beaucoup de touristes dans le département l'été, des enfants".

Il faut vraiment que les gestes, les procédures soient maîtrisées, pour les appliquer sans stress. Il faut que cela devienne rapidement des réflexes.

Guilhem Tricou, forestier sapeur et formateur

Après l'intervention, le débriefing des formateurs avec les patrouilles des forestiers sapeurs du département de l'Hérault.
Après l'intervention, le débriefing des formateurs avec les patrouilles des forestiers sapeurs du département de l'Hérault. © Cédric Métairon / FTV

Dans le groupe, les profils sont très différents, les parcours et les âges aussi. Mais tous affichent la même motivation : protéger la nature et être utile.
Alex Ollier, sapeur pompier volontaire, est là pour la saison, Jérémie Dherbecourt est stagiaire depuis l'automne dernier.
Louis-Nicolas Dupuy réalise un rêve d'enfant, il a été recruté en avril après 12 ans comme jardinier paysagiste : "L'uniforme, ça fait rêver mon fils", explique t-il en souriant, "dans ce métier, il y a tout ce que j'aime : on entretient la forêt l'hiver et on la protège l'été, c'est toutes mes convictions".
Quant à Mathieu Guerry, il a été cuisinier pendant 25 ans, avant de se décider à vivre plus près de la nature, son autre passion. Plus âgé des forestiers sapeurs en formation, il a intégré le service la semaine dernière.

Pour acquérir les bons réflexes et travailler en équipe, la formation avant la saison d'été, à haut risque pour les incendies, est essentielle.

Maintenant, on sait à peu près où on va, les autres questions viendront sur le terrain, on sait se servir du matériel, c'est intéressant et c'est utile.

Mathieu Guerry, sapeur
forestier en formation

La formation de quatre nouveaux forestiers sapeurs est résumée dans ce reportage, tourné autour du Lac du Salagou, près de Clermont-l'Hérault.
 

La formation des forestiers sapeurs de l'Hérault

Un partenariat avec les pompiers

Les forestiers sapeurs patrouillent par deux et interviennent toujours à deux équipes sur un feu. Leurs opérateurs radios sont intégrés à ceux du centre opérationnel du service d'incendie et de secours de l'Hérault. Cela permet un travail en partenariat avec les soldats du feu.

Le Conseil Départemental de l'Hérault a mis en place le service des forestiers sapeurs il y a 44 ans pour entretenir les massifs boisés l'hiver.
L'été, ils sont 105 à patrouiller, surveiller les départs de feu et faire de la prévention auprès du public. Répartis en 45 patrouilles, pour couvrir 53 zones, leur rôle d'alerte est essentiel.
Ils prennent leur service estival dans les massifs héraultais à partir du lundi 6 juillet 2020, jusqu'au 13 septembre.
En 2019, pendant la saison, les forestiers sapeurs de l'Hérault sont intervenus sur près de 200 départs de feu. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie feux de forêt forêt nature