Météo : un mois d’août sec et chaud, avec quelques records

Selon les lieux, l'été 2017 est le plus chaud depuis la canicule de 2003. / © Maxppp/ Tim Somerset
Selon les lieux, l'été 2017 est le plus chaud depuis la canicule de 2003. / © Maxppp/ Tim Somerset

Il a fait chaud sur l'ancien territoire du Languedoc-Roussillon ce mois d'août, en particulier le 4 : plusieurs records ont été alors battus ou égalés. Le mois a aussi été très sec, pour la plus grande partie de la région.

Par R.D.

Il a fait chaud ce mois d’août en Languedoc-Roussillon, plus chaud que la normale : en moyenne, +1 et +1,5°C.

Rien d’excessif non plus donc, sauf lors d’un épisode caniculaire, en début de mois. Les températures ont alors dépassé les 37 voire les 38°C en plaine, avec par endroits de nouveaux records annuels de valeur maximale, notamment le 4 août. Ainsi à Montpellier, le mercure a grimpé jusqu’à 37,7°C. Autre record à Béziers, avec 38,8°C. A Nîmes, pas de nouveau record, mais un record égalé, avec 41,6°C !

Pas de records non plus à Carcassonne et Perpignan, mais des températures dignes d’être relevées, toujours le 4 août : 37 et 37,8°C.

Peu de pluie, sauf en Lozère et dans les Pyrénées-Orientales


Le mois a été extrêmement sec sur la plus grande partie de la région. Les grosses pluies de fin d’été se font en effet encore attendre. Mis à part les pluies orageuses du 5 au soir, il n’y a quasiment pas eu d’épisode pluvieux.

C’est dans les Pyrénées-Orientales et en Lozère que les orages furent le plus nombreux cet été. Seuls ces deux départements ont des cumuls de précipitations supérieurs à 40/50 mm.

Dans l’ensemble, l’été 2017 (de juin à août) est selon les localités le deuxième ou troisième le plus chaud de l’histoire, après l’été caniculaire de 2003.



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus