13 passages à niveau dangereux en Languedoc-Roussillon et bientôt de nouveaux radars

Le gouvernement français a annoncé, mardi, de nouvelles mesures pour améliorer la sécurité routière aux passages à niveau, avec notamment l'installation de 30 radars supplémentaires. Un radar de franchissement est demandé pour Pont-Saint-Esprit par RFF, l'Etat doit décider des implantations.


Le Languedoc-Roussillon compte 676 passages à niveau, dont 13 recensés comme dangereux et prioritaires. Ceux de Baillargues, Castelnau-le-Lez, Lunel et Agde dans l'Hérault sont déjà équipés de radars de franchissement.
A titre d'exemple, le radar d'Agde réalise 8 flashs par jour, en moyenne annuelle. Ce qui se traduit par 4 points de moins sur le permis et 135 euros d'amende à chaque fois.


En 2012, il y a eu dans la région, 7 collisions matérielles, 4 tués et 13 blessés. En France, on dénombre 130 accidents matériels, 33 morts et 10 blessés graves.

Depuis le début 2013, Réseau Ferré de France a enregistré 3 accidents matériels et 3 morts.


Les accidents aux passages à niveau sont la deuxième cause de mortalité sur le réseau ferré national, après les suicides.
Moins de 1% des passages à niveau sont situés sur des routes nationales, 30% sur des départementales et 70% des voies communales. Ils se ferment à près de 450.000 reprises chaque année.

Selon le ministère, 30% à 50% des fermetures de passages à niveau sont franchies en infraction. A titre d'exemple, le radar d'Agde dans l'Hérault réalise 8 flashs par jour, celui du Plessis Belleville dans l'Oise, près de 6 flashs par jour.

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, en collaboration avec son homologue de l'Intérieur Manuel Valls, a dévoilé mardi un plan d'actions en quatre axes à l'occasion de la sixième journée mondiale de sécurité routière aux passages à niveau.
Quelque 16 millions de véhicules franchissent chaque jour les 15.000 passages à niveau français (dont 3.705 sans barrières).

En 2012, il y a eu 130 collisions (-40% en dix ans) qui ont entraîné la mort de 33 personnes (deux fois moins en dix ans).
Selon le ministère des Transports, 98% des accidents sont dus à des comportements à risque des usagers de la route.

Les mesures de contrôle vont être renforcées pour "en finir avec les passages en force" grâce à l'installation de 30 radars supplémentaires, ce qui devrait porter le nombre total à 75 en 2014.
Concernant les besoins spécifiques des poids lourds et des autocars, des itinéraires sans passage à niveau vont être privilégiés et la formation des chauffeurs routiers sera complétée par de nouvelles dispositions, dont la teneur n'est pas précisée.
Le gouvernement entend également améliorer l'information des usagers de la route avec, entre autres, une campagne de sensibilisation et la suppression des panneaux publicitaires aux abords des passages à niveau.
Mais la priorité reste la suppression ou l'amélioration de ces croisements, avec des mesures temporaires le cas échéant.

Une enveloppe de 45 millions d'euros est prévue en 2013.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité