• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

4 nouveaux investisseurs entrent au capital du groupe Nicollin

illustration / © objectif LR
illustration / © objectif LR

Suez Environnement a cédé sa participation de 36% dans le groupe de gestion de déchets Nicollin, quatre nouveaux actionnaires, dont l'Etat, faisant à l'inverse leur entrée au capital, a-t-on appris, mercredi. Les 3 autres investisseurs sont des banques ou des filiales bancaires.

Par Fabrice Dubault


Sita, la filiale "déchets" de Suez, a cédé sa participation, a-t-elle indiqué dans un communiqué commun avec la société détenue par le président du club de football de Montpellier, Louis Nicollin.
Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé, mais selon une source proche du dossier, il se chiffre en "dizaines de millions d'euros".
Mais la transaction ne s'arrête pas là: une partie de ces 36% a été cédée à quatre nouveaux actionnaires, a indiqué à l'AFP Guillaume Héritier, directeur général adjoint de Nicollin, sans vouloir dévoiler de pourcentage exact.

Ces 4 entrants sont la banque publique d'investissement (bpifrance), le fonds régional Soridec, et 2 structures d'investissement bancaires, BNP Paribas Développement et Sofilaro (Crédit Agricole).

Les parts respectives de ces nouveaux quatre actionnaires n'ont pas été dévoilées mais sont "assez proches", et leur total ne dépasse pas 25%, a dit M. Héritier.
Quant à la partie des 36% qui n'a pas été revendue, elle revient à la holding de Louis Nicollin, qui grimpe donc au-delà des 64% qu'il détenait jusqu'à présent. Ce volet de l'opération a été bouclé par financement bancaire.

L'opération s'explique, selon Nicollin et Suez (entré au capital en 1992), par les priorités stratégiques différentes des deux entreprises. Le groupe montpelliérain, qui n'est pas coté, mise d'abord sur les services (la collecte de déchets), tandis que Sita met la priorité sur la valorisation (tri, incinération, etc.).
"Partenaire depuis 1992 du développement du Groupe Nicollin, Sita confirme sa stratégie d'orientation privilégiée vers les métiers de valorisation des déchets", indique ainsi le groupe dans le communiqué.

Les deux sociétés ont néanmoins exprimé leur volonté de poursuivre leurs collaborations.

La taille des entreprises est très différente: Nicollin (5.000 employés) réalise un chiffre d'affaires de 270 millions d'euros.
De son côté, Sita France (20.000 employés) a lui généré un chiffre d'affaires de 3,7 milliards d'euros en 2012.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus