Affaire Léa : "C'est moi " pour la première fois Seureau parle de violences sexuelles

Publié le Mis à jour le

Au tout début de l'audience l'accusé Gérald Seureau a commencé à accepter les violences sexuelles subies par Léa 17 ans morte violée et asphyxiée le 1 er janvier 2011.

Ce matin dès le début de l'audience, le président Henri Pons revient sur les déclarations du médecin légiste.
"Vous avez entendu les lésions et les pénétrations forcées. Cela s'appelle un viol qu'est-ce que cela veut dire ?
Je ne l'ai pas violée répond Seureau
-D'où elles viennent ces lésions ?
-Des violences
-Et qui les a réalisées ?
C'est moi.
-Et vous pouvez les décrire ?
-Non je ne me souviens plus
Le président Pons en conclut que Seureau a violé Léa mais qu'il ne peut pas dire à la Cour ce qui s'est passé.

durée de la vidéo: 00 min 53
Mardi midi: compte rendu du procès de l'affaire Léa


Suivez le procès en direct de la salle d'audience de la cour d'assises de Montpellier