Affaire Léa : dernier jour du procès de Gérald Seureau condamné à perpétuité avec une peine de sûreté de 20 ans

Gérald Seureau et son avocat Laurent Epailly - 2014 / © PASCAL GUYOT / AFP
Gérald Seureau et son avocat Laurent Epailly - 2014 / © PASCAL GUYOT / AFP

Au terme de cinq jours de procès Gérald Seureau 28 ans est face à ses jurés. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 20 ans pour le meurtre et le viol de Léa 17 ans un soir de réveillon 2011 à Montpellier.

Par L.Creusot et Z. Soullami.

Réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 20 ans.
Aux trois questions qui leur étaient posées, les jurés ont répondu par l'affirmative.

Plus tôt dans la matinée l'avocat général Patrick Desjardins avait requis la même peine.
Il était revenu sur l'atrocité des faits. Seureau a violé et tué, cela ne fait aucun doute. "On ne peut porter des coups à mains nues (185 coups) sans avoir l'intention de tuer."
Il ajoute que Seureau n'a pas de circonstances atténuantes. "Ce passage à l'acte était quasi programmé du fait même de la structure mentale de l'auteur". Pour Patrick Desjardins la consommation d'alcool et de drogue n'est pas le facteur déclenchant.
Enfin pour lui : "Seureau n'a pas évolué. C'est le même. Sa dangerosité est énorme." Là, le procureur explique aux jurés que la perpétuité permettrait de libérer l'accusé au bout de 14 ans.

Procès de Léa : le verdict
Commentaire : N.Mutel


"Est-ce qu'on peut défendre de défendre ?" se demandait Me Belloulou Amara. elle est l'avocate commise d'office ce soir de réveillon, qui suit Seureau depuis 4 ans.
Selon elle, Seureau a avoué même si il n'a fait qu'acquiescer aux différentes questions des protagonistes du procès.
Juste après l'autre défensur Me Laurent Epailly explique qu'il redoute les interprétations hâtives. 
Sans vouloir nier les faits il craint qu'on n'invente ce que Seureau n'a pas dit au sujet des viols et l'après meurtre.
Il implore les jurés :"Je suis convaincu que vous saurez prendre toute la mesure de la complexité de la personnalité de Gérald Seureau."

Dans son box juste avant que le jury ne parte en délibérations l'accusé avait raconté la prison "le lieu le plus haineux qui soit". Il ne donnnera aucun nouvel élément sur le sort qu'il a réservé à Léa. Tout juste quelques paroles adressées à la famille sans la regarder. "Je suis conscient d'avoir brisée une famille et la mienne". Son vrai regard sera pour l'avocat général qui estimait que Seureau n'avait pas changé. "La prison m'a fait grandir à toute vitesse".

Le jury a suivi l'avocat général en votant la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté ramenée à 20 ans qui n'est pas la peine maximale.

La mère de Gérald Seureau a déjà dit qu'elle ferait appel. L'accusé a 10 jours pour se prononcer.

La mère de Léa explique qu'elle soulagée à l'annonce de ce verdict.


                                REVOIR L'INTEGRALITE DU MINUTE PAR MINUTE DU PROCES

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus