Cet article date de plus de 5 ans

Consultation citoyenne : vous avez jusqu'au 10 juin, pour voter pour le nom de la région LRMP

C'est la seconde phase de la consultation citoyenne pour voter pour le futur nom de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Un mois pour choisir parmi 5 noms sélectionnés par le comité du nom. Rendez-vous sur le site de la région et sur #leNomdeMaRegion. Occitanie semble en tête.

Le vote pour le nom de la grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées débute ce lundi matin. Il sera ouvert jusqu'au 10 juin minuit.
4,5 millions de personnes sont concernées par ce vote qui touche les habitants de plus de 15 ans de la région LRMP.

Le lancement officiel de la consultation aura lieu, ce lundi, à Montpellier, à 16h, à l'occasion de la réunion de l'exécutif régional, à l'Hôtel de Région, en présence de la présidente Carole Delga.

Le site pour voter pour le future nom de la région LRMP.

Sur proposition de la présidente de Région, Carole Delga, les élus régionaux ont arrêté, le 15 avril, une liste de 5 noms :Un mois donc pour exprimer sa préférence, parmi les noms sélectionnés, en se connectant sur le site internet de la Région ou en retournant des bulletins réponse imprimés et largement diffusés, notamment en dernière de couverture du journal de Région distribué dans les boîtes aux lettres début mai ou dans la presse régionale.


Depuis un mois, France 3 vous pose la question : quel nom pour la nouvelle région ? Donner votre avis parmi les 5 propositions du comité du nom.

Voici les tendances de vos votes :

Vous pouvez continuer à participer à notre sondage sur notre site internet.

En fonction des résultats de cette consultation citoyenne, qui comme son nom l'indique est uniquement consultative, les élus régionaux voteront le 24 juin, pour le nouveau nom de la région. L’Etat confirmera ce nom par un décret publié avant le 1er octobre 2016.

durée de la vidéo: 01 min 17
Lancement de la consultation citoyenne pour le nom de la région, comment ça marche ? ©F3 LR

Une consultation citoyenne à 500.000 euros, selon la Région

Cette somme globale est prélevée sur le budget communication et se décompose en deux enveloppes :

50.000 euros (10% du montant total) : création et développement du logiciel permettant le vote sur internet (réception d’un mail de validation puis d’un code par sms suite à une inscription sur le site du conseil régional), frais postaux (prise en charge des envois des votants)…

450.000 euros (90% du montant total) : tirage à 2,4 millions d’exemplaires d’un numéro spécial du bulletin du conseil régional, achat d’espaces publicitaires avec une insertion de «bulletins de vote papier» dans la presse hebdomadaire et quotidien régionale, contrat avec la Poste pour le dépouillement des «bulletins papiers».
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale internet carole delga économie