La direction régionale de l'Agence de Santé sera à Montpellier

L'Agence Régionale de Santé de la future grande région reste à Montpellier. A sa tête, Monique Cavalier, actuelle directrice générale de l’agence régionale de santé de Midi-Pyrénées. Elle assure les fonctions de préfiguratrice de la nouvelle région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées.

illustration
illustration © F3 LR

Cette bonne nouvelle n'a pas forcément provoqué d'explosion de joie au siège montpelliérain de l'ARS. Il faut dire qu'ici, il n'a jamais été question de suppression de poste ou de mutation forcée. Le fait que l'"état major" de l'agence régionale de santé reste à Montpellier est avant tout un symbole fort.

La nouvelle direction de l'ARS va donc désormais gérer 13 délégations locales, sensées répondre aux besoins sanitaires d'une population de près de 6 millions d'habitants. Le défi, qu'il n'y ait pas de perdant que l'on vive en ville ou à la campagne.

L'ARS, qui a notamment autorité sur les hôpitaux et les maisons de retraite, est devenue le préfet sanitaire de la 2e plus grande région de France. Un territoire immense et contrasté qui compte plusieurs départements figurant parmi les plus pauvres de l'hexagone.

durée de la vidéo: 01 min 37
Montpellier : l'ARS reste en Languedoc-Roussillon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusion des régions politique réforme territoriale santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter