• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le dispositif estival feux de forêt lancé dans l'Hérault

Largage d'entraînement d'un air tractor à Béziers - juin 2014 / © F3 LR
Largage d'entraînement d'un air tractor à Béziers - juin 2014 / © F3 LR

Après 2 incendies ces derniers jours dans les Pyrénées-orientales, l'Hérault lance ce vendredi son dispositif feux de forêt pour l'été. Vigies, avions du département, personnel et matériel au sol, pompiers en alerte, tout est prêt. La région peut aussi compter sur les Canadair de la sécurité civile.

Par Fabrice Dubault


Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault et Kléber Mesquida, président du SDIS 34 et président du Département de l’Hérault, ont présenté le dispositif de prévention des feux de forêts, mis en place pour la saison estivale. Cétait ce vendredi matin, à la direction des services d'incendie et de secours de l'Hérault à Vailhauquès.

A cette occasion, les autorités départementales ont exposé et passé en revue l’ensemble des moyens qui seront mobilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts.


L’été, les conditions climatiques, parfois accompagnées d’un régime de vent fort, peuvent favoriser l'éclosion, la propagation et la reprise d’incendies de végétation. Les services de l’État, le Conseil départemental de l’Hérault, le Service départemental d’incendie et de secours, et les comités communaux feux de forêt se mobilisent pour assurer la surveillance des zones sensibles et lutter contre les incendies de végétation sur le département.

La chaîne de surveillance débute avec les vigies feux. Une fois l'alerte donnée, les avions Air Tractor basés au pélicandrome de Vias et sur l’aérodrome de Candillargues, sont activés. Les appareils sont loués par le SDIS 34 à une société espagnole. Ils sont dépêchés dès qu’un départ de feu est signalé dans un site à risque.


La vigilance et la prudence de chacun s’imposent pour ne pas provoquer d’incendies de forêt et éviter toute mise en danger des personnes et des biens.

Il est interdit au public d’allumer du feu, de jeter des objets en ignition et de fumer à l’intérieur (et jusqu’à une distance de 200 mètres) des bois, forêts, plantations forestières, reboisements, landes, garrigues et maquis.
Les éventuels contrevenants s’exposent à des sanctions pouvant aller jusqu’à une peine d’emprisonnement de six mois et à une amende de 3.750 euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus