Cet article date de plus de 8 ans

EXCLUSIF France 3 Languedoc-Roussillon : Nikola et Luka Karabatic témoignent. Ils en ont "marre de toute cette connerie"

Pour la première fois à la télévision depuis le 25 septembre, date où France 3 Languedoc-Roussillon a divulgué l'affaire, les frères Karabatic parlent sans détour. Interview recueilli par Emilien Jubineau et Cédric Métairon.

Montpellier : Nikola et Luka Karabatic en interview exclusive avec France 3 Languedoc-Roussillon - 16 octobre 2012.
Montpellier : Nikola et Luka Karabatic en interview exclusive avec France 3 Languedoc-Roussillon - 16 octobre 2012. © F3 LR E.Jubineau

Une interview exclusive pour France 3 Languedoc-Roussillon.
Un entretien réalisé par Emilien Jubineau, Franck Detranchant et Cédric Métairon à Montpellier ce mardi après-midi.
Montpellier : Nikola et Luka Karabatic en interview exclusive avec France 3 Languedoc-Roussillon - 16 octobre 2012.
Montpellier : Nikola et Luka Karabatic en interview exclusive avec France 3 Languedoc-Roussillon - 16 octobre 2012. © F3 LR E.Jubineau
Nikola Karabatic à la sortie de la salle d'audience avec les journalistes - 16 octobre 2012.
Nikola Karabatic à la sortie de la salle d'audience avec les journalistes - 16 octobre 2012. © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
Nikola Karabatic et sa compagne Géraldine Pillet avant l'audience dans les couloirs du palais de justice de Montpellier avec leurs avocats - 16 octobre 2012.
Nikola Karabatic et sa compagne Géraldine Pillet avant l'audience dans les couloirs du palais de justice de Montpellier avec leurs avocats - 16 octobre 2012. © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
Montpellier - Nikola Karabatic, Luka, et leurs compagnes se rendent au palais de justice avec leurs avocats- 16 octobre 2012.
Montpellier - Nikola Karabatic, Luka, et leurs compagnes se rendent au palais de justice avec leurs avocats- 16 octobre 2012. © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
Montpellier - Dragan Gajic arrive au palais de justice de Montpellier - 16 octobre 2012.
Montpellier - Dragan Gajic arrive au palais de justice de Montpellier - 16 octobre 2012. © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
Montpellier - Nicola Karabatic et sa compagne Géraldine Pillet avant leur audition devant le juge - 16 octobre 2012.
Montpellier - Nicola Karabatic et sa compagne Géraldine Pillet avant leur audition devant le juge - 16 octobre 2012. © F3 LR
Montpellier - Luka Karabatic et sa compagne Jeny Priez avant leur audition devant le juge - 16 octobre 2012.
Montpellier - Luka Karabatic et sa compagne Jeny Priez avant leur audition devant le juge - 16 octobre 2012. © F3 LR
Montpellier - Nikola Karabatic, Luka, et leurs compagnes se rendent au palais de justice - 16 octobre 2012.
Montpellier - Nikola Karabatic, Luka, et leurs compagnes se rendent au palais de justice - 16 octobre 2012. © F3 LR
Montpellier - la presse attend les frères Karabatic pour l'audience à la cour d'appel - 16 octobre 2012.
Montpellier - la presse attend les frères Karabatic pour l'audience à la cour d'appel - 16 octobre 2012. © F3 LR E.Jubineau
"Je ne comprends pas qu'on veuille à tout prix prouver que ce match a été truqué. J'en ai marre de cette connerie", a affirmé mardi Nikola Karabatic à sa sortie de l'audience devant la Cour d'appel de Montpellier, devant laquelle il a demandé la levée de son contrôle judiciaire.

"Je ne comprends pas qu'on veuille à tout prix prouver que ce match a été truqué alors qu'il ne l'a pas été", a affirmé le champion olympique, mis en examen pour escroquerie pour des soupçons de match truqué sur la rencontre le 12 mai dernier entre Cesson et Montpellier, sur fond de paris sportifs.

Lors de l'audience devant la chambre de l'instruction de la Cour d'appel, Nikola Karabatic, comme son frère Luka et ses trois coéquipiers mis cause dans cette affaire, ont demandé la levée totale de leur contrôle judiciaire, une mesure à laquelle s'est opposée le parquet général même s'il a accepté des assouplissements dans son réquisitoire.

La décision a été mise en délibéré au 25 octobre.
Qualifications pour l'Euro 2014 : sans Nikola Karabatic, ni Samuel Honrubia

Nikola Karabatic (Montpellier) et Samuel Honrubia (Paris SG), mis en examen dans l'affaire des soupçons de match truqué, n'ont pas été retenus en équipe de France pour les deux premiers matches de qualification à l'Euro-2014, face à la Lituanie et en Turquie, les 1er et 4 novembre.
"Compte tenu des mesures du contrôle judiciaire actuellement exécutoires, j'ai fait le choix de ne pas sélectionner ces joueurs", a indiqué mardi le sélectionneur Claude Onesta, cité dans un communiqué de la Fédération (FFHB). "Je me réserve le droit, par la suite, de compléter cette liste de dix-sept joueurs", a-t-il précisé.

Actuellement en arrêt maladie pour dépression, selon l'avocate de son club, Nikola Karabatic n'est plus apparu sur un terrain depuis le 30 septembre, date de son interpellation par la police dans le cadre de l'affaire du match Cesson-Montpellier, alors que Honrubia, transféré de Montpellier au Paris SG cet été, a repris l'entraînement le 9 octobre.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris suspects justice médias handball quiz