Greenpeace condamné à Montpellier après une action anti-thoniers

Publié le Mis à jour le

Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné l'association Greenpeace à 10 000 euros d'amende dont 5 000 euros avec sursis pour dégradations de filets durant la campagne de thoniers sétois en juin 2010

Greenpeace avait comparu en janvier dernier devant le tribunal correctionnel de Montpellier suite à la plainte d'un armateur sétois Avalonne contre l'association pour dégradations de filets, en pleine campagne de pêche, au large de Malte. C'était en juin 2010.

Le tribunal a aussi condamné deux activistes membres de l'association écologiste  à 5 000 euros d'amende dont 2 500 avec sursis.Williams James Mackenzie, 41 ans, et Adam Olivier Knowles, 37 ans ont été jugés pour dégradation du matériel de pêche.

Le 4 juin 2010, au premier jour de pêche (les bateaux avaient été bloqués 15 jours en raison de la météo), à 62 milles au sud de Malte, les activistes de l'ONG avaient coupé et fait couler les filets des pêcheurs travaillant sur trois bateaux. Une altercation avait opposé les deux camps, faisant un blessé, un caméraman, qui n'a pas porté plainte.