Incendie à Mudaison : la coopérative fruitière a été sauvegardée

La perte financière est considérable. Au moins 30.000 palox, des grandes caisses en plastique, ont été détruites par le feu. Les dégâts se chiffrent à plus de 3 millions d'euros. La SICA appelle les producteurs de fruits à la solidarité. Les 50 salariés ont tout de même pu reprendre le travail.

Mudaison (Hérault) - les pompiers sur le site de l'incendie des palox - 13 août 2015.
Mudaison (Hérault) - les pompiers sur le site de l'incendie des palox - 13 août 2015. © F3 LR S.Bonnet

A l'extérieur de l'entrepôt, les pompiers sécurisent encore la zone de l'incendie en arrosant les cendres.
Heureusement, le bâtiment n'est pas touché. La coopérative fruitière a donc pu rouvrir normalement à 7h30 pour permettre aux producteurs de continuer à rentrer les pommes. La récolte a démarré il y a deux semaines. Essentiellement de la Royal gala et de la Elstar. La coopérative des Vergers de Mauguio en conditionne 300 tonnes par jour. Et elles ne peuvent pas attendre.

Ce sont les palox des producteurs, entreposés sur une aire de stockage extérieure de la coopérative, qui ont pris feu, mercredi soir.
Plus de 30.000 sont partis en fumée. Il en resterait assez pour tenir une semaine, pas plus. Et sans ces caisses, la récolte est impossible. A l'étage, les responsables de la SICA contactent les assurances et passent une commande urgente aux fournisseurs de palox, français et italiens. Mais ce sera long, alors on fait appel aux autres producteurs de fruits, à la solidarité.

La coopérative de Mudaison espère pouvoir rentrer toutes les pommes des 15 producteurs. La saison est longue.
Au total, si tout va bien, 22.000 tonnes de pommes seront conditionnées par la coopérative des Vergers de Mauguio. Les derniers fruits seront cueillis en décembre.
Si le problème des palox est résolu, 350 personnes pourront vivre, cette année encore, des fruits de la SICA.

durée de la vidéo: 01 min 57
Mudaison (34) : la SICA fruitière des Vergers de Mauguio a rouvert après l'incendie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers agriculture économie