En janvier, les cartes de voeux trouvent toujours des adeptes

Contrairement aux idées reçues, les cartes de voeux séduisent toujours un large public. Tandis que le nombre de SMS envoyés au 1er janvier est en baisse, les cartes de voeux, elles, ont encore de beaux jours devant elles.

Pour l'envoi des voeux en janvier, il y a les adeptes du SMS, et les autres. Les défenseurs de la carte de voeux ne sont pas une espèce rare, et font même le bonheur de certaines boutiques spécialisées.

"C'est agréable de l'écrire, et c'est agréable à recevoir aussi", remarque la cliente d'une boutique de Montpellier, où 30 % du chiffre d'affaires reposent sur les cartes de voeux. Vendues de 2 à 15 euros pièce, elles sont aujourd'hui déclinées en collections, comme des vêtements.

Les élus politiques s'y mettent aussi, comme Jean-Luc Meissonnier, maire de Baillargues dans l'Hérault.

Reportage à Montpellier de C. Alazet, L. Chraïbi et C. Calmels :

Intervenants : Fadela Fabre, responsable carterie; Jean-Luc Meissonnier, maire de Baillargues (34). ©France 3 LR