J.O 2016 : la footballeuse montpelliéraine Sakina Karchaoui à Rio

Elle participe au tournoi de foot féminin qui débute ce mercredi à Rio. Sakina Karchaoui, "Saki" pour l'équipe, est la Montpelliéraine retenue parmi les 18 joueuses qui ouvrent le tournoi de foot féminin, aujourd'hui aux Jeux Olympiques de Rio.

Sakina Karchaoui, alias Saki, évolue au poste d'arrière gauche au Montpellier Hérault Sport Club
Sakina Karchaoui, alias Saki, évolue au poste d'arrière gauche au Montpellier Hérault Sport Club © MHSCFoot

Elle est née à Salon-de-Provence, mais évolue à Montpellier. A 20 ans, Sakina Karchaoui s'est imposée depuis 3 saisons au poste d'arrière gauche du MHSC. Aujourd'hui, sa sélection aux J.O de Rio après le forfait de Laura Georges la propulse au premier plan.
Sakina Karchaoui, alias Saki, va démarrer ce mercredi le tournoi de football féminin dans un match qui oppose la France à la Colombie. Un calendrier très serré qui verra les 16 équipes nationales féminines s'affronter jusqu'au 20 août dans le cadre des Jeux Olympiques de Rio.

Une progression régulière


Pour sa troisième saison en D1, Sakina Karchaoui a gagné en régularité dans ses performances (20 matches joués, 19 titularisations en championnat). Elle s'est affirmée comme un maillon essentiel du dispositif de Jean-Louis Saez à Montpellier. Et en est reconnaissante au MHSC, comme elle l'a expliqué sur le site Foot d'Elles.

Au club, ils m'ont donné cette chance là d'être titulaire et cela m'a permis de progresser. Et mes progrès sont passés par ma confiance sur le terrain, maintenant il faut réussir en équipe de France".



La régularité et la constance  ont permis à Sakina Karchaoui de vivre sa première sélection en équipe de France face à l'Ukraine (victoire 4-0). Un match où elle avait d'ailleurs montré de belles promesses. En l'espace de dix mois, beaucoup de choses se sont donc passées dans la jeune carrière de Sakina Karchaoui. Cette intégration dans les 18 met en lumière l'ascension fulgurante de la latérale gauche montpelliéraine.

 Il y a un an vous m'auriez posé la même question, je ne pensais pas me retrouver à ce stade là. Mais le football cela va vite et me voilà à 20 ans faire les JO. C'est une grande joie".



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport football féminin montpellier hérault sc football
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter